Logo ={0} - Retour à l'accueil

Abbaye Saint-Méen (Saint-Méen-le-Grand)

Dossier IA35046904 réalisé en 2006

Fiche

Genrede bénédictins
VocablesSaint-Méen
Parties constituantes non étudiéeséglise, chapelle
Dénominationsabbaye
Aire d'étude et cantonBretagne - Saint-Méen-le-Grand
Hydrographiesaffluent du Meu
AdresseCommune : Saint-Méen-le-Grand

L´abbaye bénédictine de Saint-Méen dépendait au Moyen-Age du diocèse de Saint-Malo. Elle fut établie au coeur du Porhoët, entre la Manche et l´océan Atlantique et se situe près d´un affluent du Meu. Un premier monastère fut très probablement fondé par saint Méen au 6e siècle. Il est peut-être situé entre Gaël et Saint-Méen le Grand. Le premier abbé serait décédé en 617. Ce premier monastère aurait été détruit en 799 par les troupes de Charlemagne puis reconstruit vers 816-817 sous l´abbatiat d´Hélocar, évêque d´Alet. En 919 les moines fuient les attaques des normands parvenus au monastère vers 939. C´est seulement un siècle plus tard, en 1024, que l´abbé Hinguethen de Saint-Jacut, à la demande de la duchesse Havoise, entreprend la construction d´un nouveau monastère sur l´emplacement actuel. Les reliques de saint Méen reprennent place en 1074 suivies en 1130 de celles de saint Judicaël, drainant ainsi de nombreux pèlerins. L´église abbatiale conservée démontre qu´aux 13 et 14e siècles on apporte des modifications à l´édifice antérieur. Au 15e siècle l´abbaye entre en commende sous l´abbatiat de Robert de Coëtlogon, entre 1443 et 1492. Il apporte quelques modifications, essentiellement sur le plan ornemental à l´église. En 1602 les bâtiments monastiques sont en ruine, la congrégation de Saint-Maur instaure la réforme en 1638. Puis, en 1645 ce sont des Lazaristes qui s´installent au monastère. L´abbaye est sécularisée en 1658. La reconstruction complète des bâtiments est entreprise par Antoine Fagon en 1698. Les travaux sont achevés en 1712. La nef de l'église primitive est démolie en 1771. Après 1790, les bâtiments abritent une gendarmerie, une caserne, un collège puis un petit séminaire diocésain en 1823. Les bâtiments sont vendus par la commune au diocèse en 1841. En 1850 l'église est désorientée, le portail est alors placé dans le mur est du choeur qui est devenu la nef. Avec la loi de séparation de l´église et de l´état en 1907 les séminaristes sont expulsés. Pendant les deux guerres mondiales l´abbaye abrite tour à tour des prisonniers affectés aux travaux forestiers puis des réfugiés. Les bâtiments sont achetés par la société HLM de Rennes en 1975 et les travaux finis, 37 logements voient le jour en 1980. L´abbaye est inscrite à l´inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 1930, l´église classée en 1990. Enfin, en 1986 lors de sondages effectués dans la chapelle Saint-Vincent des peintures murales ont été mises au jour, il s´agit d´un ensemble daté de la fin du 13e ou du 14e siècle.

Période(s)Principale : limite 11e siècle 12e siècle
Secondaire : 13e siècle
Secondaire : 14e siècle
Secondaire : 15e siècle
Secondaire : 3e quart 17e siècle
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Auteur(s)Personnalité : Havoise commanditaire attribution par source
Personnalité : Hinguethen personnage célèbre attribution par source

Les vestiges de l´abbaye médiévale Saint-Méen sont limités à l´ancienne église abbatiale et une chapelle. Des tombeaux ont également été mis au jour mais aucun vestige des bâtiments médiévaux ne semble subsister.

Mursgranite
schiste
brique
Plansplan en croix latine
Étages3 vaisseaux
Couvrementscharpente en bois apparente
voûte en berceau brisé
États conservationsremanié
Statut de la propriétépropriété privée
propriété de la commune
Protectionsinscrit MH partiellement, 1930/05/20
classé MH partiellement, 1990/01/25
Précisions sur la protection

Abbaye : inscription par arrêté du 20 mai 1930 ; Eglise paroissiale Saint-Méen (cad. AE 12) : classement par arrêté du 25 janvier 1990.

Annexes

  • Voir aussi enquête thématique régionale 'Les églises et chapelles d'Ille-et-Vilaine' - Véronique Orain et Isabelle Barbedor, 1994 : .

Références documentaires

Bibliographie
  • ANDREJEWSKI D. & LIDOU M., Les abbayes bretonnes, Paris : Le Sarment et Fayard, 1983.

    p. 115-122.
  • CLOTILDE Y. & DUVAUFERRIER-CHAPELLE, Saint-Méen-le-Grand, coeur de la Bretagne historique, profonde, mystérieuse au Pays de Montfort en Brocéliande, Blois, Notre Dame de la Trinité, 1985.

    p. 107-127 ; 189-204.
  • DECENEUX M., La Bretagne romane, Rennes, Ouest-France, 1998, (coll. Références).

    p. 76-77.
  • GRAND R., L´art roman en Bretagne, Paris, Picard, 1958.

    p. 443
  • GUIGON P., L´architecture pré-romane en Bretagne, le premier art roman, Rennes, PEAO, 1993.

    p. 30- 31.
  • GUILLOTIN DE CORSON abbé, Pouillé historique de l´archevêché de Rennes, Rennes-Paris, Fougeray-Haton, 1880-1886, T. II.

    p. 120-163.
Périodiques
  • HURTIN S., Saint-Méen-le-Grand, abbatiale, in : Bilan Scientifique, 1993, SRA et DRAC Bretagne, Rennes, 1994.

    p. 62.