Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Abri du canot de sauvetage de l'île de Penfret (Archipel des Glénan)

Dossier IA29010093 réalisé en 2014

Fiche

La position géographique de l'île de Penfret est 47°43'32" latitude Nord 03°57'10" longitude Ouest.

Genre de marins
Destinations siège de société mutualiste
Dénominations siège d'association ou d'organisation
Aire d'étude et canton Bretagne Sud - Fouesnant
Adresse Commune : Fouesnant
Lieu-dit : île de Penfret archipel des Glénan

Bâtiment construit fin XIXe siècle comportant une arche de granite très caractéristique des abris de canot de sauvetage.

En 1949, les membres du Centre de formation internationale, futur centre nautique des Glénans, sont invités à quitter l’île du Loc'h sur laquelle ils campaient et s’initiaient à la navigation depuis 1947.

Philippe Viannay s’intéresse alors à l’île de Penfret : à l’exception des terrains de la Marine (site du Sémaphore) et des Ponts et Chaussées (site du phare et de la maison des gardiens de phare), la plus grande partie de l’île appartient à Messieurs Perrussel et Cossec. Ces derniers renoncent au projet de développement d’une station climatique sur l’archipel et acceptent l’installation des membres du CFI sur l’île.

En 1951 : achat par le Club de formation international pour les jeunes de la parcelle 12 dite « du canot de sauvetage ».

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle

L'Abri du canot de sauvetage est construit en granite, fin XIXe. La superficie au sol est de 46,8 m², et la superficie totale de 59,05 m². En 1952, la réfection du toit est effectuée par Jean-Louis Goldschmid. En 1977-78, la rénovation de l’abri (charpente et toiture) pour le logement du gardien de l’île est effectuée par plusieurs équipes de stagiaires novices, sous la direction de Jean-Louis Dauga, pendant plus d’un mois, avec les ouvriers de la Réserve. La maçonnerie est réalisée par l’entreprise Barzic (pignon en ruine). L'appentis, la cheminée, la mezzanine, les sanitaires et le chauffage sont refaits.

Les aménagements sont réalisés d’après le plan de Jean Rognon, agence ATUA en 1976. L’agence ATUA (Atelier des Techniques d’Urbanisme et d’Architecture) est créée par André Gomis en 1967, avec Jean Rognon et Danièle Cler. Après le décès d’André Gomis en 1971, Jean Rognon dessine les dernières constructions et aménagements des bâtiments de l’île, dont ceux de l’ancien abri du canot de sauvetage, dit « canot ».

L’entrée du « canot » se fait par l’appentis, accolé à la façade nord du bâtiment. Le garage, situé dans le premier 1/3 de l’appentis, permet d’accéder au séjour, par la porte du mur nord du bâtiment. L’ouverture de la façade principale, destinée autrefois à l’entrée et la sortie du canot de sauvetage, est transformée en baie vitrée avec fenêtre, dans sa partie haute. Un plan de cuisine ou paillasse avec évier et feux est disposé devant cette baie vitrée.

La salle à manger, en avant de l’abri, donne accès, par des marches, à la partie séjour. Une cheminée est disposée sur le mur pignon ouest, faisant face à la baie vitrée. Des banquettes sont aménagées le long des murs latéraux du séjour. Celle disposée contre le mur nord est large d’un mètre, afin d’être également utilisée en lit.

C’est le seul bâtiment de l’île pourvu d’un chauffage, (en 2014) afin d’utiliser les batteries de l’éolienne, disposées dans l’appentis accolé au Nord. Au rez-de-chaussée la salle de séjour à l’Est est séparée du bureau par une cloison avec une porte.

Le bureau est doté d’un fax, d’un téléphone et permet de stocker le matériel devant être tenu au sec. Cette pièce communique par une porte nord avec le local électrique.

Le sol est carrelé. A l'étage (mezzanine), un escalier en bois, le long du mur nord du "canot", mène à la chambre du responsable de site et à un dortoir pour quatre personnes.

La charpente est apparente. Deux fenêtres sont disposées dans la pente sud de la toiture.

L'entrée de l'appentis est située sur la façade est. L’appentis mène au salon-cuisine du canot et au local des batteries de l’éolienne.

L’ancien abri du canot de sauvetage sert ensuite ; de lieu de stockage de matériel, de logement du gardien de l’île (à partir de 1978), de logement des moniteurs et responsables d’île (fonction actuelle).

Murs granite moellon enduit
Toit ardoise
Énergies énergie électrique produite sur place générateur
États conservations remanié
Précision représentations

L'école de voile des Glénan à qui appartient l'abri du canot de sauvetage maintenant a construit un appenti attenant au bâtiment.

Mesures l : 9.75 m
la : 5.0 m
h : 3.8 m
Précision dimensions

L'abri du canot de sauvetage fait 9, 75 de long sur 5 mètres de large et environ 3, 80 m à la hauteur du bas du toit.

Annexes

Références documentaires

Bibliographie
  • Au large de Concarneau, Les Glénans, Camille de Montergon, 1957, Le Tendre, Concarneau.

  • Le cercle de mer, histoire des isles de Glénan de Michel Guéguen et Louis-Pierre Le Maître, 1981.

    livre
Périodiques
  • Petite histoire de l'archipel des Glénans, Villiers du Terrage, extrait de la revue L'Association bretonne d'Archéologie et d'Agriculture, session de Concarneau, troisième série, tome XXIV, 1905.