Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bateau de plaisance dit Le Minahouet II

Dossier IM29005607 réalisé en 2016

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
Dénominationsbateau de plaisance
Aire d'étude et cantonBretagne
AdresseCommune : Concarneau
Commune : Pont-Aven

Le MINAHOUET II, dessiné pour la croisière par l'architecte-constructeur Augustin Gauraud sur les plans des pilotes de la Gironde, a été lancé le 23 septembre 1912 au chantier Foncillon de Royan (17). Les archives et les plans ont été détruits dans les ruines de Royan lors de la Seconde Guerre mondiale. Quant à son histoire, les sources sont parfois contradictoires sur sa localisation et son usage.

Le bateau est francisé une première fois en 1913 par les douanes de Saint-Nazaire. Il aurait servi de pilote dans l'estuaire de la Loire pendant la Première Guerre mondiale, avant d'être vendu à un armateur breton de Saint-Nazaie en 1919.

Trois ans plus tard, il devient la propriété de deux avocats rochelais. On en retrouve trace, immatriculé à la pêche, au quartier de La Rochelle pendant la Seconde Guerre mondiale. Il aurait servi au déminage durant cette période. Sans changer de propriétaire, l'historique du bateau devient flou, basé de 1959 à 1967 à Lorient comme école de voile. Il reste immobilisé deux ans avant d'être cédé au directeur des Construction navales de Lorient qui modifie les superstructures et remplace le pont en 1968.

Le MINAHOUET II est francisé l'année suivante une seconde fois à Lorient. Il passe en 1979 à un avocat parisien qui le fait naviguer en Charente Maritime. Il est confié aux chantiers Bernard de La Tremblade pour une révision.

Le MINAHOUET II est abandonné dans la vasière du chantier jusqu'en 1986. L'épave est mise en vente par décision de justice. L'état du bateau fait que l'association créée afin de le sauver n'arrive pas à mener à bien sa restauration. En 1992, le Minahouët change de nouveau de propriétaire et l'association "Voiles d'Iroise" commence sa restauration.

Le MINAHOUET II, remis à l'eau début juin 2007, a rallié Pont-Aven et participe à des rassemblements et des courses de vieux gréements.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1912
Auteur(s)Auteur : Gauraud Auguste architecte naval
Auteur : Foncillon
Foncillon

Chantier naval Foncillon de Saint-Georges-de-Didonne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
chantier naval

Le MINAHOUET II est un cotre à tape-cul sur les plans des pilotes de la Gironde. Ces bateaux à la voûte élancée, très manœuvrant, conduisaient les pilotes au grand large, au-devant des grands voiliers et des premiers cargos à vapeur pour les guider à travers les eaux de l'embouchure de la Gironde.

Le MINAHOUET II est construit en chêne pour le bordé des œuvres vives, la quille et l'étrave, en orme pour l'étambot, en chêne ou en orme pour les membrures et les varangues. Le bordé des œuvres mortes est en chêne et pin maritime. Le pont en iroko date de la réparation de 1968. Les superstructures de la même époque sont en chêne, en mélèze, en acajou et en pitchpin. Le guindeau est d'origine. Les mâts sont en pitchpin. Le grand mât est long de 18 m. La surface de voilure est de 150 m2. Le moteur Volvo de 43 CV réels figurant sur l'acte de vente de 1993 a été remplacé par un Nanni diesel 6 cylindres de 80 CV de 1995. Les aménagements intérieurs comprennent un peak avant avec puits aux chaînes, une soute à voiles, un poste avant à deux couchettes, une cabine centrale à deux couchettes, cuisine et chambre des cartes, de chaque côté du compartiment moteur une cabine à couchette double. La coque est compartimentée par deux cloisons étanches.

55% des pièces sont estimées d'origine.

Catégoriespatrimoine maritime
Matériauxbois
fonte de fer
Mesuresl : 15.25 m
la : 4.0 m
Précision dimensions

Tirant d'eau : 1.77 m ; tonnage : 17.65 tonneaux ; voilure : 160 m² ; propulsion : moteur Nanni Diesel. Lest de 1.850 tonnes.

Précision inscriptions

Immatriculation : LO 289015

États conservationsbon état
Précision état de conservation

La restauration a été conduite dans le chantier associatif constitué autour du MINAHOUET II à Leshelé-en-Meslan, dans le Morbihan.

L'ensemble de la structure a été révisée, varangues, membrures, quille et carlingue démontées, examinées, poncées, enduites et traitées avant remontage selon les plans d'origine dont la reconstitution a demandé de très longues investigations. Chaque pièce défectueuse membrure ou varangue a été refaite à l'identique en chêne tors. Cabillots et caps de moutons ont été tournés par l'atelier, qui a également forgé les pièces métalliques de liaison. La coque a été bordée, le roof restitué dans son état de neuvage. La voûte caractéristique des pilotes de la Gironde a exigé deux ans de recherches sur l'architecture navale des dundees de Groix et de Camaret.

L'association estime que 55 % des pièces du MINAHOUET II sont d'origine dont la moitié des varangues et des membrures. L'étambot d'origine est une pièce maîtresse de 300 kilos d'orme massif. Le grand mât est d'origine pour sa plus grande partie, à l'exception d'une réfection ancienne de sa partie haute. Le gréement et les espars d'origine ont été révisés et remis en état, le haubanage révisé. Le jeu de voiles taillé en Dacron ou en Polyester par la voilerie Victor Tonnerre en 1970 et foc en coton sont encore utilisables.

Statut de la propriétépropriété d'une association
Protectionsclassé au titre objet, 2010/05/28

Références documentaires

Bibliographie
  • AMIET, Maurice. Les bateaux-pilotes des côtes de France aux derniers jours de la voile. Ed. Glénat, 1991.

Liens web

(c) Monuments historiques ; (c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - L'Haridon Erwana