Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Batterie antiaérienne (Mo 71 b ; ensemble non achevé), Le Ménez, Ploujean (Morlaix)

Dossier IA29000735 inclus dans Groupe défensif côtier "Morlaix" codé "Mo" réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination 1/L 403 Terbrak
1/L 407
4/L 422a S.K.
Parties constituantes non étudiées blockhaus, batterie, abri
Dénominations ensemble fortifié, batterie
Aire d'étude et canton Bretagne Nord
Adresse Commune : Morlaix
Lieu-dit : Ploujean
Adresse : Le Ménez

Au début de 1943 commence la construction d'une batterie antiaérienne codée Wn 71 b de la "Luftwaffe" devant assurer la défense du terrain d'aviation de Ploujean.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1943, daté par source
1944, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Organisation Todt, ingénieur militaire, attribution par travaux historiques
Typologies batterie antiaérienne lourde
États conservations désaffecté, envahi par la végétation

Cet ensemble fortifié situé dans un sous-bois appartient à un particulier.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre vestiges de guerre

Annexes

  • Le site du Ménez ("la montagne" en breton) est une ancienne batterie antiaérienne allemande participant de la défense de l'aérodrome de Ploujean. Située à 92 mètres au dessus du niveau de la mer, la batterie domine la rivière de Morlaix : le port du Dourduff en Mer au nord et la commune de Loquénolé à l'ouest. La principale caractéristique de cet ensemble fortifié est son vaste réseau de tranchées et de postes de tir qui se trouvent dans un remarquable état de conservation.

    Sur le site, on peut repérer au moins 4 encuvements de type L 422a (encuvement à ciel ouvert sur abri à personnel et soute à munitions) S.K. (modifié) pour pièces antiaériennes de 10,5 cm. L'état d'achèvement est assez variable d'un blockhaus à l'autre :

    - un encuvement à la cuve achevée (marquage S / portes blindées non posées / intérieur brut de coffrage),

    - un encuvement à la cuve non coulée (intérieur brut de coffrage / sol brut),

    - un encuvement à la cuve achevée (marquage St / portes blindées non posées / intérieur blanc),

    - un encuvement (le plus proche de la route qui traverse le site) est inaccessible.

    Les cinquième et le sixième encuvements, dont les fosses sont visibles sur les ves aériennes étaient encore en construction en 1944.

    - Un poste de direction de tir de type L 403 est resté inachevé : portes blindées non posées, passages de câble et évacuation d'eau visibles. A signaler également : un marquage sur une des poutrelles : "TYP. 403.TERBRAK".

    - Une soute à munitions de type L 407.

    - Plusieurs petites soutes à munitions bétonnées enterrées.

    - Des restes de tranchées couvertes à proximité des encuvements.

    - Un blockhaus enterré non identifié (une citerne : ?).

    De très nombreux vestiges subsistent encore sur le terrain : emplacements de baraquements, fondations en pierre locale, murets de protection, fosses.

(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume