Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Batterie de côte et corps de garde puis ensemble fortifié allemand (Re 4)

Dossier IA29001502 inclus dans Capitainerie de Brest : ensemble fortifié réalisé en 2003

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • abri
    • blockhaus
    • casemate

Á rapprocher de

Appellations Batterie de Kervigorn
Parties constituantes non étudiées abri, blockhaus, casemate
Dénominations ensemble fortifié, corps de garde, batterie
Aire d'étude et canton Bretagne Nord
Adresse Commune : Saint-Pabu
Lieu-dit : Corn ar Gazel
Adresse : Kervigorn

Fonction : défense de l'embouchure de l'Aber Benoît. D'après l'Atlas des côtes de France 1818-1848 (tome 192 : direction de Brest) ; une batterie de côte désignée "batterie de Kervigorn" est mentionnée sur la pointe de "Kervigorn" actuellement "Corn ar Gazel". Elle s'intercalait entre les corps de garde de "Lampaul" et celui de "Vilvear" (détruit) actuellement "pointe de 'Brouennou". D'après l'état de 1820 et le plan de détail de Paulin, la batterie sont dotées d'un "corps de garde", d'une "poudrière" et d'une "guérite". Le 7 novembre 1844, le comité des fortifications s'appuyant sur le travail de la commission des côtes de 1841 (Atlas de défense des côtes, tome III, 2e arrondissement de Brest) recommande l'armement de la batterie (4 "canons de 30 et obusiers de 22 en fer ; 1 "obusier de 12 en bronze"). La batterie de Kervigorn est mentionnée dans l'Atlas de 1858 de mise en état de défense des côtes de l'Empire Français (n° 230). Classée en 3e degré d'importance, elle est armée de 2 "canons de 30" et 2 "obusiers de 22". Par la suite, la batterie cesse d'apparaître dans les états de défense des côtes.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Organisation Todt, ingénieur militaire, attribution par travaux historiques
États conservations désaffecté, envahi par la végétation

Au sud de la position se trouvent les ensembles fortifiés codés "Re 3" derrière la plage de Kervigorn, "Re 2" à la pointe de Kervigorn, "Re 1" au lieu-dit le Passage. A l'ouest immédiat, l'ensemble fortifié codé Re 5. Le camp de la Luftwaffe de Saint-Pabu est codé Re 500.

Statut de la propriété propriété publique
propriété privée
Intérêt de l'œuvre vestiges de guerre
(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume