Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Batterie de mortiers (4 mortiers M. de 30 cm. modèle 1883 sur affûts M modèle 1883 à pivot antérieur puis modèle 1883-T-1893 sur affûts M modèle 1883 à pivot antérieur modifiés), Pointe des Capucins (Roscanvel)

Dossier IA29001329 inclus dans Vestibule et rade de Brest : ensemble fortifié (19e siècle) réalisé en 2002

Fiche

Appellations Batterie de Keradennec
Dénominations abri, batterie, blockhaus, édifice logistique, poste d'observation
Aire d'étude et canton Bretagne Nord
Adresse Commune : Roscanvel
Lieu-dit : Pointe des Capucins
Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1884, daté par source, daté par travaux historiques
1885, daté par travaux historiques
1906, daté par travaux historiques
Murs maçonnerie
béton armé
Toit béton en couverture, terre en couverture
Plans plan rectangulaire régulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée
Couvertures terrasse
États conservations désaffecté, envahi par la végétation, mauvais état
Statut de la propriété propriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvre vestiges de guerre, à signaler

Annexes

  • GROUPE DE BATTERIES DES CAPUCINS par Philippe Truttmann, septembre 1971.

    Batterie de mortiers des Capucins

    Historique - mission particulière

    Ouvrage construit vers 1884-1885, ex-nihilo, pour 4 mortiers-bouche Marine de 30 cm Modèle 1883 sur plate-formes à ciel ouvert avec banquette de service en avant des plateformes. Compte tenu de l'armement (matériel à tir exclusivement plongeant ou vertical destiné à la perforation de haut en bas des ponts des navires) la batterie a été établie en arrière de la crête de la falaise et à contre pente : elle effectuait du tir indirect, réglé par des postes d'observation et de télémétrie, la capitale du tir étant dirigée ouest sud ouest sur le vestibule du Goulet (partie sud). Champ de tir : environ 200 degrés.

    La batterie est installée le long et légèrement en retrait de la route stratégique de la presqu'île de Roscanvel. De par son implantation, elle échappe aux vues du large. A ce stade, la batterie était entourée d'une petite banquette d'infanterie avec fossé palisadé.

    A la suite de la crise de l'obus torpille vers 1891-1892, construction à l'extrémité droite, d'un magasin à poudre en béton spécial (Magasins de batteries).

    Après 1900 (probablement vers 1906) (par analogie avec d'autres travaux similaires.), on procède :

    - A un remaniement général de la Batterie (sur le même emplacement),

    - Au remplacement des mortiers-bouches modèle 1883 par des mortiers 1883 T 1893 à chargement par la culasse, sur affût modèle 1883 à pivot avant.

    A la suite de ces remaniements, il ne subsiste des constructions d'origine que le magasin de batterie en béton et les bâtiments de temps de paix. Aucune modification majeure n'a été apporté par la suite.

    Description

    La batterie est constituée :

    - De 4 positions de pièces (avec plate-forme) en béton, limitées à l'avant par un mur de genouillère courbe en béton armé soutenant les terres d'un glacis à contre pente et latéralement par les parois extérieures des traverses. Dans le sol, restes des boulons des sellettes

    et des circulaires des affûts ;

    - De 5 traverses-abris, en béton et béton armé : trois traverses courantes et deux traverses d'extrémité, droite et gauche, séparant les positions des pièces et les protégeant contre les coups d'enfilade.

    Les traverses courantes comportent un couloir central et deux locaux à usage de magasins aux projectiles chargés avec paillasses en béton armé, et dans la façade arrière guichet bas d'amenée des obus et guichet haut de distribution vers les pièces. Dans chacun de ces locaux on remarque la trace d'un petit monte-charge à cuiller, (disparu) permettant de monter les obus des paillasses basses vers les paillasses hautes. Les traverses d'extrémité sont identiques sauf qu'elles ne comportent qu'un seul magasin à obus au lieu de deux. Protection des traverses : dalle 1,75 mètre de béton armé. Mur de fond : 2,00 mètres. Murs latéraux : 1,20 mètre. Mur arrière.

    - De bâtiments non à l'épreuve : magasin aux projectiles vides.

    Les plate-formes de pièces se prolongent à l'arrière et de plain-pied par un petit quai, courant tout le long de la batterie. Ce quai s'interrompt au droit des entrées arrière des traverses, mais la continuité de la circulation pouvait être rétablie par des travées métalliques basculantes, pouvant se rabattre sur le passage. Ce quai est destiné à la circulation des petits chariots transportant les obus entre les guichets de distribution et la culasse des pièces. Le quai est en maçonnerie ; il comporte des rampes d'accès en pente douce pour le matériel (un par pièce) et des escaliers d'accès pour le personnel.

    Derrière ce quai, et en contrebas, court la rue du rempart. bordée de l'autre côté d'un talus de revers précédé d'une cuvette draînante en maçonnerie ramenant les eaux à un bassin situé à mi-longueur de la batterie. La rue du rempart comportait une petite voie ferrée étroite pour le transport des munitions.

    Magasin de batterie

    Construction monolithique en béton spécial (2,50 mètres de protection) à une seule entrée. Forme cylindrique terminée à chaque extrémité par un quart de sphère (Disposition semblable à tous les ouvrages de ce modèle).

    Bâtiments divers :

    Hangar aux agrès (repère A).

    Magasin aux projectiles (B).

    Niche aux détonateurs (c).

    Atelier d'amorçage (d).

    Atelier (e) : constructions en élévation, type de temps de paix appuyées au mur de soutènement des massifs de terre à droite et gauche de la Batterie et ainsi défilés au tir. Les bâtiments sont recouverts d'une dalle en béton armé variant de 0,20 mètre à 0,65 mètre destinée à les protéger des gros éclats et des coups fusants.

    Nota : il ne subsiste rien du matériel et des équipements métalliques de la batterie, à l'exception de quelques portes en tôle d'acier galvanisé des abris sous traverse.

  • 19692900321Z : , Bande n° 217.

    19712900645P : Base d´Aéronautique Navale, Lanvéoc-Poulmic (BAN)

    19712900646P : Base d´Aéronautique Navale, Lanvéoc-Poulmic (BAN)

    19712900647P : Base d´Aéronautique Navale, Lanvéoc-Poulmic (BAN)

    19712900648P : Base d´Aéronautique Navale, Lanvéoc-Poulmic (BAN)

    19712900649P : Base d´Aéronautique Navale, Lanvéoc-Poulmic (BAN)

(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume