Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Batterie, Pointe du Grognon (Groix)

Dossier IA56132068 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Appellations Batterie du Bas-Grognon
Parties constituantes non étudiées casemate, poudrière, magasin de munitions, mur défensif, fossé
Dénominations batterie
Aire d'étude et canton Bretagne Sud
Adresse Commune : Groix
Lieu-dit : Pointe du Grognon
Cadastre : 000 ZB 0076

La batterie du Grognon est une des batteries construites en 1744 pour renforcer la défense de l'île de Groix. En 1745 son armement se compose de quatre canons de 24 livres. La batterie dispose d'un corps de garde, d'un magasin à poudre et d'un mât de signaux. En 1747, la présence d'un mortier est mentionnée en plus des quatre canons. Le rôle de l'ouvrage est de contribuer à la défense du coureau de Groix. Pendant la guerre de Sept Ans, son armement est réduit à deux pièces. La batterie sert toujours pendant les guerres de la Révolution et de l'Empire, pendant lesquelles un fourneau à rougir les boulets est construit. En 1803, elle est armée de deux canons de 24 livres, en 1813, de deux canons de 36 livres.

La batterie du Grognon fait partie des ouvrages conservés à Groix par la "Commission mixte d'armement des côtes de la France, de la Corse et des îles" de 1841 avec les batteries du Gripp et de Nosterven et le fort Lacroix. L'armement attribué par la commission est de trois canons de 30 livres et trois obusiers de 22 cm. Cet armement est modifié par la commission de défense des côtes de 1859 qui remplace une de ces pièces par un mortier de 32 cm destiné à croiser ses feux avec la batterie du Talud, sur le continent. Un corps de garde crénelé doit servir de réduit. Les travaux commencent en 1848. En 1851, la réorganisation du parapet de la batterie est achevée. Les excavations pour fonder le corps de garde sont faites, mais l'achèvement des travaux est ajourné faute de fonds. Le corps de garde crénelé pour 30 hommes n'est construit qu'en 1859-1860.

Contrairement aux batteries du Gripp et de Nosterven, la batterie du Grognon est conservée avec le fort Lacroix après la guerre de 1870. Elle est profondément réorganisée vers 1880 pour accueillir deux canons rayés de côte de 24 cm et un obusier de 22 cm. De l'ouvrage du milieu du 19e siècle, seul est conservé le corps de garde qui est semi-enterré sous un massif destiné à le protéger des coups du large. La batterie complète le fort du Haut-Grognon construit entre 1878 et 1881. Entre 1892 et 1894, la batterie, dont l'armement passe à quatre canons de 24 cm, est de nouveau transformée pour l'adapter aux progrès de l'artillerie. Un magasin à poudre souterrain est creusé, les abris-traverses et le massif terrassé du corps de garde crénelé sont arasés pour diminuer la visibilité du large. Une batterie annexe de quatre canons de 95 mm est construite à 300 mètres à l'ouest à la toute fin du 19e siècle.

La batterie de 24 cm est désarmée avant 1904. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands y installent des faux canons en bois et un projecteur associé à des pièces anti-aériennes légères placées dans l'ancienne batterie annexe de 95 mm.

Le site est désormais propriété du Conservatoire du Littoral.

Période(s) Secondaire : 18e siècle , daté par source, daté par travaux historiques , (détruit)
Secondaire : 3e quart 19e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Dates 1744, daté par travaux historiques
1848, daté par source
1851, daté par source, daté par travaux historiques
1859, daté par source, daté par travaux historiques
1860, daté par source
1893, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Génie

L'aspect actuel de la batterie du Grognon correspond à l'état de la fin du 19e siècle. Il ne subsiste rien de la batterie du 18e siècle, ni du parapet de celle du milieu du 19e.

La partie de l'ouvrage faisant face à la mer est constituée d'un large épaulement en terre dans lequel sont aménagées les plate-formes des quatre canons de 24 cm séparées par trois traverses abritant des niches à munitions et les débouchés du magasin souterrain. Un des deux abris sous traverse de la batterie de 1880 est conservé. le magasin à poudre souterrain se compose d'une chambre de stockage perpendiculaire au couloir principal reliant les deux issues, escalier et puits du monte-charge. Le corps de garde crénelé de 1859-1860 est intégré à la batterie de la fin du 19e siècle. Ses faces exposées au large sont protégées par un massif de terre reposant sur un couloir voûté. Son parapet crénelé a disparu. La batterie est fermée à la gorge par un mur crénelé et partiellement entourée d'un fossé sec. L'accès se fait par une simple porte à deux piliers.

L'intérieur de l'ouvrage est de plus en plus envahi par la végétation.

Couvertures
États conservations désaffecté, envahi par la végétation
Mesures l : 14.75 m
la : 12.0 m
Statut de la propriété propriété d'un établissement public, Conservatoire du littoral et des rivages lacustres
Intérêt de l'œuvre à signaler
Sites de protection loi littoral, zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique
Protections

Annexes

  • Propositions de la commission de 1841 pour la batterie du Grognon.

    Armement proposé par la Commission.

    [...]

    Île de Groix.

    [...]

    Batterie du Grognon.

    La batterie du Grognon sera appropriée.

    Cette batterie sera armée de 6 bouches à feu :

    - 3 pièces de 30

    - 3 obusiers de 22c

    tirant au large.

    Elle aura pour réduit un corps de garde défensif n° 3 et sera classée de 3e importance.

    La batterie du Grognon concourt avec la batterie du Talud située en face, sur le continent, à gêner les mouvements de l'ennemi dans le Courant ; de plus elle a pour objet de donner une protection immédiate aux bâtiments qui peuvent mouiller très près de la côte N de Groix.

    Il existe en arrière de l'épaulement de la batterie actuelle, un corps de garde trop petit, il ne peut recevoir que 8 hommes, mais étant en bon état de conservation, et un magasin à poudre. C'est à tort que l'on a placé la porte du magasin à poudre du côté de la mer, elle devrait être du côté opposé.

    (Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives de l'Artillerie ; Sous-série 3 W, Opérations militaires : 3 W 32, Documents concernant le 3e arrondissement maritime (Lorient). Projet d'armement des côtes de la France, de la Corse et des îles. Titre III : Projet d'armement du 3e arrondissement maritime (Lorient), 1841-1843, p. 48-49)

Références documentaires

Documents d'archives
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 4, Frontières de la France : 1 VD 57, Défense de la frontière des côtes de Bretagne, 1683-1759. Batteries des côtes de Bretagne avec leur armement, 1747.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VD 57
  • Service historique de la Défense, Département Armée de Terre, Vincennes. Archives de l'Artillerie ; Sous-série 3 W, Opérations militaires : 3 W 58, Documents particuliers à la Direction de Brest. Etat du canon de l'Isle de Groix, 12 juin 1755.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 3 W 58
  • Service historique de la Défense, Département Armée de Terre, Vincennes. Archives de l'Artillerie ; Sous-série 3 W, Opérations militaires : 3 W 55, Direction de Nantes. Tableau d'armement des côtes de la Direction par arrondissement et par batteries au 1er fructidor an 11e [20 août 1803].

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 3 W 55
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives de l'Artillerie ; Sous-série 3 W, Opérations militaires : 3 W 32, documents concernant le 3e arrondissement maritime (Lorient). Directions d'Artillerie de Nantes et de Brest. État général de l'armement des batteries de côtes au 1er juillet 1813.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 3 W 32
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives de l'Artillerie ; Sous-série 3 W, Opérations militaires : 3 W 32, Documents concernant le 3e arrondissement maritime (Lorient). Projet d'armement des côtes de la France, de la Corse et des îles. Titre III : Projet d'armement des côtes du 3e arrondissement maritime (Lorient), 1841-1843.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 3 W 32
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 12, Avis du Comité : 1 VK 42, Travail de la commission d'armement des côtes sur les frontières maritimes, 1844. Avis du Comité des fortifications du 7 novembre 1844.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VK 42
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 12, Avis du Comité : 1 VK 577. Commission de défense des côtes : tableau faisant connaître le nombre, l'armement et le classement des batteries de côtes des 1er (Cherbourg), 2e (Brest), 3e (Lorient), 4e (Rochefort) et 5e (Toulon) arrondissements maritimes, de la Corse, de l'Algérie et des colonies, 1860-1862.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VK 577
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 12, Avis du Comité : 1 VK 41, Mémoires généraux sur les frontières maritimes, 1853-1885. Tableau annexé à l'avis du Comité des Fortifications en date du 3 juin 1857, Tableau A des batteries et autres ouvrages défensifs des côtes exécutés depuis 1845 (jusqu'au 31 décembre 1856).

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VK 41
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 12, Avis du Comité : 1 VK 41, Mémoires généraux sur les frontières maritimes, 1853-1885. Rapport sur la situation des travaux de défense des côtes à la fin de l'exercice 1861.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VK 41
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 8, Places françaises et d'Algérie : 1 VH 1474, Place de Port-Louis, projets et dépenses annuels, 1847-1856. Direction du Génie de Nantes, Place de Port-Louis, Mémoire du chef du Génie sur les projets pour 1848, 9 février 1848.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VH 1474
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 8, Places françaises et d'Algérie : 1 VH 1474, Place de Port-Louis, projets et dépenses annuels, 1847-1856. Direction du Génie de Brest, Place de Port-Louis, Mémoire du chef du Génie sur les projets pour 1851-1852, 29 octobre 1850.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VH 1474
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 8, Places françaises et d'Algérie : 1 VH 1475, Place de Port-Louis, projets et dépenses annuels, 1857-1875. Direction du Génie de Brest, Place de Port-Louis, Mémoire du chef du Génie sur les projets pour 1859-1860, 24 novembre 1858.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VH 1475
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 8, Places françaises et d'Algérie : 1 VH 1475, Place de Port-Louis, projets et dépenses annuels, 1857-1875. Direction du Génie de Brest, Place de Port-Louis, Apostilles du directeur des Fortifications sur les projets pour 1859-1860, 5 décembre 1858.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VH 1475
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 8, Places françaises et d'Algérie : 1 VH 1475, Place de Port-Louis, projets et dépenses annuels, 1857-1875. Direction du Génie de Brest, Place de Port-Louis, Mémoire du chef du Génie sur les projets pour 1861-1862, 10 décembre 1860.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VH 1475
  • Service historique de la Défense, Département Armée de Terre, Vincennes. Archives de l'Artillerie ; Sous-série 3 W, Opérations militaires : 3 W 58, Documents particuliers à la Direction de Brest. 3e Arrondissement Maritime, Port de Lorient, Direction d'Artillerie, État semestriel de la situation des forts et batteries de côte de la Marine et de la Guerre qui concourent à la défense du Port de Lorient du côté de la mer, 31 décembre 1900.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 3 W 58
  • Service historique de la Défense, Département Armée de Terre, Vincennes. Archives de l'Artillerie ; Sous-série 3 W, Opérations militaires : 3 W 58, Documents particuliers à la Direction de Brest. Direction d'Artillerie de Brest, Place de Lorient, Renseignements sur le matériel d'artillerie de côte, 1er mars 1904.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 3 W 58
Bibliographie
  • LE POURHIET-SALAT, Nicole, La défense des îles bretonnes de l´Atlantique, des origines à 1860, Vincennes, Service Historique de la Marine, 1983, 2 vol. : XLV-375 p. XXV pl.

  • FAUCHERRE, Nicolas, PROST, Philippe, CHAZETTE, Alain (sous la dir. de), Les Fortifications du littoral, La Bretagne Sud, Chauray-Niort, 1998, 279 p., collection : les fortifications du littoral. ISBN 2-910137-24-4.

  • MALCHAIR, Luc, et al. Index de la fortification française : Métropole et Outre-mer, 1874-1914. Auto-édition, 2008, 832 p.

  • CHAZETTE, Alain, et al. Atlantikwall. Mythe ou réalité. Éditions Histoire et Fortifications, 2008, 480 p.

  • CHAZETTE, Alain, TOMINE, Jacques. A la découverte des fortifications de l'île de Groix. Spécial randonnée. Éditions Histoire et Fortifications, 2011, 64 p.