Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bourg de Saint-Ségal

Dossier IA29004398 réalisé en 2009

Fiche

Parties constituantes non étudiées cimetière, maison, ferme, fontaine, lavoir, église paroissiale, église, croix de cimetière, calvaire, presbytère
Dénominations village
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional d'Armorique - Châteaulin
Adresse Commune : Saint-Ségal
Adresse : Bourg
Cadastre : 1847 B4, C1, C2 ; 1976 AB, C3

Le village s'est organisé autour du noyau central formé par l'ancienne église paroissiale, le presbytère et le cimetière dont l'emplacement est signalé sur le cadastre ancien de 1847. Il s'est développé au croisement de cinq axes de communication reliant Saint-Ségal à Pleyben, Port-Launay, Châteaulin, Lopérec et Pont-de-Buis. De l'Ancien Régime, ne subsistent qu'une maison du 17e siècle (rue de la Mairie) et les deux calvaires qui, bien que déplacés ou remaniés, témoignent de l'occupation ancienne du bourg. Dans la première moitié du 19e siècle, le nombre de maisons est relativement peu élévé ; une trentaine d'habitations sont édifiées le long de la rue de la Mairie et de la rue Saint-Séverin. Un plan du bourg dressé en 1887 montre très peu d'évolution en quarante ans. A l'exception de l'unique bâtiment communal regroupant l'école des garçons et la mairie (1855), le village ne compte pas d'autres édifices publics. Le presbytère, endommagé par la foudre de 1840, est reconstruit en 1850 au nord du précédent. C'est à partir du 4e quart du 19e siècle et durant les trente premières années du 20e siècle que le bâti se densifie le long des axes de communication, notamment le long de l'actuelle rue de Pont-de-Buis. Six fermes sont signalées à cette époque dans le haut du village, et une plus importante dans le bas, derrière le cimetière, toujours en place mais pas en activité. En 1888, devant la nécessité d'agrandir l'école du bourg pour accueillir les filles, une nouvelle construction est accolée à la précédente, l'ancien jardin devenant la cour pour les deux écoles. Deux logements pour les enseignants et une salle pour la mairie sont prévus à l'étage. Les plans et devis sont réalisés par l'architecte Armand Gassis de Châteaulin. Une nouvelle église est construite en 1895, le long de la rue de la gare, en remplacement de l'ancien édifice du 16e siècle. L'espace ainsi gagné sur la vieille église permet d'agrandir considérablement le cimetière, toujours en place aujourd'hui. Un lavoir communal est établi en 1911 au sud du village, en contrebas de la route. Le monument aux morts est édifié en 1922 au carrefour des deux routes.

Période(s) Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : 16e siècle , (détruit)
Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Dates 1850, daté par source, porte la date
1855, daté par source
1882, daté par source
1887, daté par source
1895, daté par source
1903, daté par source
1911, daté par source
1922, daté par source
1926, daté par source
Statut de la propriété propriété privée
propriété de la commune

Annexes

  • 20092909218NUCB : Archives départementales du Finistère, Série 3P 265.

    20092909344NUCB : Archives départementales du Finistère, Série 2 O 1878.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. Série 2 O. Administration communale 1832-1936. Sous-série 2 O 1878. Maison d'école, groupe scolaire.

Documents figurés
  • Archives départementales du Finistère. Série 3P 265. Tableau d´assemblage et cadastre parcellaire de 1847. Baron Boullé, préfet, Guilloteau, directeur des cantons, Taconnet, géomètre en chef, Touzé et Dyèvre, géomètres de première classe.

Bibliographie
  • ROLLAND, Hélène, Yves. Entre terre et mer ou la naissance de deux communes au fil de l'Aulne. Port-Launay : 1840. Pont-de-Buis : 1949. 2003, Bannalec.

    p. 239