Logo ={0} - Retour à l'accueil

Calice (orfèvre : Jolivet, Antoine)

Dossier IM22008082 réalisé en 2016

Fiche

Dénominationscalice
Aire d'étude et cantonDinan
AdresseCommune : Dinan
Période(s)Principale : 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Jolivet Antoine orfèvre signature

Le pied hexalobé se termine par une frise de feuilles lobées ajourées. L’orfèvre s’inspire de la mode parisienne des années 1620-1630 qui affirme l’utilisation du pied circulaire s’achevant par une frise de feuilles d’acanthe ajourées. Les arêtes du pied alternent entre cabochons de grenats et inclusions d’émaux. La silhouette aplatie du nœud reprend les formes des calices des XIVème et XVème siècles. Le nœud est orné de boutons saillants dans lesquels viennent s’insérer des améthystes. Il est également décoré de motifs végétaux tels que l’épi de blé et la grappe de raisin. Ces motifs eucharistiques se retrouvent par ailleurs sur la fausse-coupe. Cette dernière accueille des cabochons de turquoises.Les arêtes du pied comportent des cloisons quadrilobées dans lesquelles viennent s’insérer des émaux. Trois saints sont représentés : saint Jean tenant un calice au-dessus duquel plane une hostie, saint Paul portant une épée instrument de son supplice ainsi qu’un livre et saint Pierre tenant les clés du royaume des cieux qu’il a reçues du Christ.Sur ce calice, la technique du faux-filigrané est utilisée sur le pied et la fausse-coupe. Ce décor imite le filigrané faisant référence aux calices du XIVème siècle. Au XIXème siècle la technique du faux-filigrané est utilisée en orfèvrerie religieuse pour des motifs de volutes, de postes et contre-postes et de palmes.

Matériauxargent, repoussé, ciselé, ajouré, doré
émail
grenat
améthyste
turquoise
Mesuresh : 24.3 cm
d : 10.0 cm
d : 15.0 cm
pds : 516.0 g
Inscriptions & marquespoinçon
inscription
Précision inscriptions

Poinçons (pied, coupe) : 1) poinçon de fabricant d’Antoine Jolivet : dans un losange horizontal, les initiales A et J séparées par une botte ; 2) poinçon de titre et de garantie Paris et départements, argent 1er titre, en usage à partir de 1838.

Inscriptions (sur la coupe) : HIC EST ENIM CALIX SANGUINIS MEI / Car ceci est la coupe de mon sang.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • Trésors dinannais : Dinan et l’orfèvrerie religieuse au XIXème siècle. Dir. Simon Guinebaud.-Dinan : Ville de Dinan, 2016.-175p.

(c) Ville de Dinan - Guinebaud Simon - Bruneau Thibault