Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle funéraire Saint-Pierre, couvent des Augustines (Tréguier)

Dossier IA22133313 réalisé en 2017

Fiche

La petite chapelle funéraire du couvent des Augustines offre un contraste étonnant entre la simplicité de son aspect extérieur et le foisonnement de son décor intérieur. Elle abrite des peintures murales historiées et des petits panneaux peints réalisés dans un style naïf et coloré. La conservation de cet ensemble hétérogène et original présente un grand intérêt patrimonial.

Cet édifice est protégé au titre des monuments historiques.

Dénominations chapelle funéraire
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor - Tréguier
Adresse Commune : Tréguier
Adresse : rue Chalotais (de La)

Cette petite chapelle funéraire est dédiée à saint Pierre en hommage à Pierre Loz, seigneur de Kergouanton, bienfaiteur du couvent. Elles est située dans le jardin du couvent, à l'Ouest, attenante au cimetière des soeurs. La chapelle initiale, édifiée dans la seconde moitié du 17e siècle (1656 ?), très dégradée à la Révolution, est reconstruite entre 1814 et 1817, date à laquelle elle est bénie par Charles Riou, curé de Tréguier. L'intérieur de l'édifice est entièrement lambrissé et couvert d'un décor historié : les peintures murales sur les murs Nord, Sud et Est se différencient des vingt-quatre petits panneaux peints sur le pourtour du lambris de hauteur, des douze tableaux de saints peints dans l'embrasure des baies Nord et Sud et des peintures de la voûte lambrissée. Un tableau du 17e siècle provenant d'une église parisienne est acquis à cette occasion pour orner le retable. Sa facture savante le distingue des autres peintures de la chapelle. De part et d'autre du retable, les statues du 17e siècle de saint Pierre et de la Vierge à L'Enfant, de facture naïve, sont également achetées par la communauté pour orner le sanctuaire.

Période(s) Principale : 2e moitié 17e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1817, daté par source

La chapelle du cimetière est un petit édifice non orienté de plan rectangulaire, construit en moellon de schiste avec baies en plein- cintre à linteau clavé en granite. L'intérieur est entièrement lambrissé et couvert d'un décor peint historié consacré à la Passion du Christ : Christ au Jardin des Oliviers ; Baiser de Judas ; Flagellation du Christ ; Couronnement d'épines ; Portement de croix ; Crucifixion ; Descente de croix ; Résurrection. Sur le pourtour du lambris, en hauteur, un ensemble de vingt-quatre petits panneaux peints représentant des églises et des monastères non identifiés, des apôtres, des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament alternant avec des panneaux décoratifs de corbeilles fleuries ou de chutes de fleurs. Les embrasures des baies sont également habillées de petits tableaux de saints tandis que l'oculus placé au-dessus de la porte d'entrée est mis en valeur par une embrasure intérieure très profonde ornée d'un paysage pastoral, encadré par des pilastres et souligné par une citation de saint Bernard : "C'est à tort que je me dis chrétien si je ne marche pas sur les vestiges de Jésus-Christ". La lumière du levant pénétrant dans le sanctuaire par cet oeil de boeuf, vient éclairer la figure de Dieu peinte au-dessus du retable. Celui-ci est plat, encadré de deux niches, avec un autel à deux gradins sur lequel est représenté la Sainte Famille.

Murs schiste moellon
Toit ardoise
Plans plan massé
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans pignon couvert

Techniques peinture
Représentations Passion, Apôtre, corbeille, chute, fleur, saint Paul, saint Antoine ermite, saint
Statut de la propriété propriété d'une association diocésaine
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1999/09/08

Références documentaires

Documents d'archives
  • Annales des religieuses Augustines Hospitalières de Tréguier

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Tréguier, 1834.

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 3P 362/1-4

Liens web