Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Notre-Dame de Pitié, Kervarlay (Plouhinec)

Dossier IA56007599 inclus dans Hameau ou village de Kervarlay (Plouhinec) réalisé en 2010

Fiche

Vocables Notre-Dame de Pitié
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Port-Louis
Adresse Commune : Plouhinec
Lieu-dit : Kervarlay
Cadastre : 1837 H 220

La chapelle est sans doute construite dans la 2e moitié du 15e siècle. Sa dédicace à Notre-Dame de Pitié est peut-être liée à sa proximité du rivage : c'est une chapelle pour les marins, dont l'usage est confirmé par le pardon qui leur est destiné. Les fenêtres de la nef encadrant la porte sud ont été ouvertes au cours du 17e siècle. La fenêtre du chevet a été obturée probablement à la même époque en raison de la mise en place d'un retable qui a été remplacé au 19e siècle. Une petite fenêtre est également obturée au-dessus de la façade ouest à une époque inconnue. On note la reprise de l'angle sud-ouest dénotant probablement le remontage du mur ouest, ainsi qu'une reprise dans la partie supérieure du mur sud près de la fenêtre médiane. On remarque également une reprise dans le mur nord près du chœur. Lors du remontage du mur ouest, sans doute au 19e siècle, la porte a été rehaussée et le clocher a été reconstruit.

Période(s) Principale : 2e moitié 15e siècle
Principale : 17e siècle

La chapelle occupe l'extrémité sud-ouest du village de Kervarlay, en limite des constructions anciennes. Entre le chemin et la chapelle se développe un petit placître, complété par une légère éminence rocheuse de l'autre côté de la route sur laquelle est édifiée la croix. La chapelle est construite en grand appareil de granite sur la façade nord, tandis qu'à l'ouest, on note la présence entre les blocs de petits moellons de calage. L'arc de l'ancienne fenêtre du choeur est visible sur le pignon est. La porte sud est mouluré de tores reposant sur une base prismatique. Les rampants moulurés sont ornés sur les crossettes de figures humaines inscrites dans un plan carré. Les murs intérieurs sont aujourd'hui désenduits.

Murs granite
grand appareil
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
Techniques sculpture
Représentations tête humaine
Précision représentations

Tête sculptée sur les crossettes des rampants.

Les portes profondément moulurées de tores et gorges, de même que le tore qui orne le sommet des rampants indiquent l'ancienneté de l'édifice, le plus ancien édifice religieux de Plouhinec. Il est dommage que les restaurations des murs avec joints en ciment, aient altéré la qualité de la mise en oeuvre. La conservation de deux bateaux ex-votos indiquent que les marins utilisent le sanctuaire dans leurs pratiques religieuses.

Statut de la propriété propriété de la commune
Éléments remarquables charpente

Annexes

  • 20095606197NUCB : Archives communales de Plouhinec

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives communales de Plouhinec. 1837. Plans cadastraux.

Documents figurés
  • A. M. Lorient. 5 Fi 12063. 31 août 1949. Plouhinec. Chapelle de Kervarlay. Photographie, collection Crolard. Editeur Laurent-Nel, Rennes, H. Laurent, Port-Louis..

  • A. M. Lorient. 5 Fi 12437. 31 août 1949. Plouhinec. Chapelle Notre-Dame de Kervarlay. Photographie, collection Crolard. Editeur Laurent-Nel, Rennes, H. Laurent, Port-Louis..

  • A. M. Lorient. 16 Fi 851. Après 1901. Plouhinec. Chapelle Notre-Dame de Kervarlay. Photographie, collection Crolard. Editeur Laurent-Nel, Rennes, H. Laurent, Port-Louis..

Bibliographie
  • DANIGO, Joseph. Eglises et chapelles du doyenné de Port-Louis. S.l., 1984.

    p. 110