Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chapelle, Saint-Fiacre (Saint-Barthélemy)

Dossier IA56001277 inclus dans Écart dit village de Saint-Fiacre (Saint-Barthélemy) réalisé en 2002

Fiche

Œuvres contenues

VocablesSaint-Fiacre
Parties constituantes non étudiéesfontaine de dévotion, lavoir
Dénominationschapelle
Aire d'étude et cantonBaud - Baud
AdresseCommune : Saint-Barthélemy
Lieu-dit : Saint-Fiacre
Cadastre : 1828 D2 557 ; 1967 D2 625

La chapelle d'origine remonte à la fin du 14e siècle ou au début du 15e siècle, en témoignent la porte en arc brisé et la fenêtre à arcs trilobés jumelés percées au sud. Le changement de mise en oeuvre visible à peu près à mi-longueur de l'édifice (passage du moellon à la pierre de taille) marque le départ de l'extension réalisée au début du 17e siècle dans le but d'agrandir la chapelle vers l'est et de refaire le chevet. C'est également de cette période que date la porte ouest en plein cintre. Les fenêtres en arc brisé qui éclairent le choeur semblent en revanche être des remplois du 16e siècle. Des reprises importantes ont lieu au 19e siècle et dans la seconde moitié du 20e siècle : adjonction d'une sacristie au nord de l'édifice, réfection du clocher et du pignon ouest après son effondrement en 1952.

Période(s)Principale : limite 14e siècle 15e siècle
Principale : 1er quart 17e siècle
Secondaire : 16e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

La chapelle Saint-Fiacre présente un plan rectangulaire à nef unique en moellon terminé par un long chevet à trois pans en pierre de taille couvert d'un toit à croupe polygonale. La nef correspond à la partie la plus ancienne de l'édifice, elle est dallée de schiste taillé en pierre de taille et couverte d'un toit à pignon découvert. Le massif très épais du mur sud est percé de deux baies : une porte en arc brisé à moulures multiples retombant sur des colonnettes à base et chapiteau ; une fenêtre à deux lancettes. Le choeur, plus tardif, est éclairé par trois baies en arc brisé. Une sacristie en moellon de schiste et granite couverte en appentis est adjointe au nord.

Mursgranite
schiste
moellon
pierre de taille
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau
Couverturestoit à longs pans
appentis
pignon découvert
croupe polygonale
pignon couvert

Au sud, le massif épais du 15e siècle présente une extrémité arrondie en pierre de taille qui laisse imaginer l'existence d'un ancien bras de transept. La porte sud en arc brisé sur chapiteaux et colonnettes est très comparable à celle de la chapelle Saint-Guen.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • DANIGO, Joseph.Eglises et chapelles du pays de Baud.Imprimerie Presse du Morbihan, Lorient, 1974.

    p. 44