Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château de Rosmorduc (Logonna-Daoulas)

Dossier IA29002850 réalisé en 2004

Fiche

Parties constituantes non étudiées cour, chapelle, fossé
Dénominations château
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional d'Armorique - Daoulas
Adresse Commune : Logonna-Daoulas
Lieu-dit : Rosmorduc
Cadastre : 1935 B 1143-1144 ; 1935 C 805 à 811

Les terres de Rosmorduc appartiennent à la famille éponyme depuis le 13e siècle, le manoir primitif ayant été un édifice fortifié protégé par une enceinte trapézoïdale et des douves. Un édifice est construit au milieu du 16e siècle puis transformé au début du 17e siècle par la famille alliée des Le Gentil. Délaissé au 18e siècle, le manoir est saisi comme bien national à la Révolution, puis transformé en ferme. Racheté par la famille de Rosmorduc, il fait l'objet d'une importante restauration et reconstruction menée par l'architecte Henri Mellet. Ces travaux interviennent très probablement autour de 1900 ; ils semblent consister principalement en la reprise du corps principal, notamment sur la façade arrière avec construction d'un corps saillant formant loggia et agrandissement des deux pavillons latéraux ; la façade sur cour est vraisemblablement moins recomposée ; en revanche, les intérieurs sont en grande partie repris par l'architecte.

Période(s) Principale : 2e quart 16e siècle
Principale : 1ère moitié 17e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Mellet Henri, architecte, attribution par source
Personnalité : Rosmorduc de, commanditaire, attribution par travaux historiques

Edifice de plan en L disposé autour d'une cour quadrangulaire fermée par un portail et des bâtiments de communs. Le corps principal est encadré de deux vastes pavillons rectangulaires saillants ; l'entrée est marquée par un porche surmonté d'un balcon et d'une lucarne pignon. Elévation en pierre de taille de granite de kersanton.

Murs granite
pierre de taille
Toit ardoise
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Typologies restauration, reconstruction. Néo-Renaissance (régionaliste)
Techniques sculpture

La restauration du manoir de Rosmorduc s'inscrit dans la production de l'architecte Henri Mellet, qui développe, autour de 1900, un style très spécifique. L'intervention respecte l'architecture du bâtiment ancien, en reprend le style, mais en accentue le caractère monumental grâce aux agrandisssements latéraux et le traitement de la façade arrière. L'architecte y introduit des éléments qui lui sont chers, les larges baies en plein-cintre et la loggia. Fait l'objet d'une demande d'inscription présentée en avril 2003.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 2007/03/07
Précisions sur la protection

Inscription MH du logis en totalité ; bâtiment des communs lui faisant face (façades et toitures) et portail d'entrée, le mur est prolongeant le commun, les arcades prolongeant l'aile est du logis, les ruines de l'oratoire, le jardin en terrasse sud avec ses murs de soutènement.

Annexes

  • 20052904394NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 202.

Références documentaires

Documents figurés
  • Logonna-Daoulas. Section C, dite de Sainte-Marguerite. 2ème feuille. Plan cadastral, dessin, Jobbé-Duval jeune géomètre, [s.d.]. (A.D. 29 ; série 3 P 202).

Liens web

(c) Monuments historiques ; (c) Inventaire général (c) Inventaire général - Lauranceau Elise - Nicolas Martine