Logo ={0} - Retour à l'accueil

Château du Bilo (disparu), ses communs et son parc (Minihy-Tréguier)

Dossier IA22005250 réalisé en 2004

L’histoire du château du Bilo est bien connue des habitants de Minihy-Tréguier et de Tréguier. Il a été réquisitionné puis occupé par les Allemands durant la seconde guerre mondiale. Autrefois son parc accueillait les fêtes de Minihy-Tréguier : une rétrospective a été organisée en janvier 2019 à partir de films Super 8 et de diapositives conservées par les membres du comité des fêtes des années 1977, 1978, 1979 et 1980. Plus prosaïquement, le château du Bilo et son domaine ont donné leur nom au cimetière aménagé à la périphérie ouest de la ville de Tréguier en 1963. Le château du Bilo avait été photographié en 1973 dans le cadre du pré-inventaire de la commune de Minihy-Tréguier. Il a été détruit en 2000-2001 par son propriétaire en raison de son état avancé de vétusté.

Destinationsmaison, logement
Dénominationschâteau, communs, parc
Aire d'étude et cantonBretagne - Tréguier
AdresseCommune : Minihy-Tréguier
Lieu-dit : le Bilo

Au 16e puis au 17e siècles, les familles de Botloy puis de Lizildry étaient propriétaires de la seigneurie du Bilo. Une partie des archives de la seigneurie du Bilo [alias Bislo ou Bizlou] est conservée aux Archives départementales des Côtes-d’Armor sous les cotes 2 G 219 (quatorze pièces concernent ainsi la période allant de 1581 à 1777). En 1799, le domaine appartient à Léocardie Le Lagadec, veuve de Pierre de Roquefeuil et du Bousquet, comte de Roquefeuil de Montpeyroux, capitaine des vaisseaux du roi, mort en 1789.

Sur le cadastre de 1835 figure le logis manorial du Bilo, trois dépendances, le parc et jardin. Selon les états de section du cadastre, Adolphe Aymar de Roquefeuil-Montpeyroux (1787-1857) y habite en 1835 (ce dernier est également propriétaire de la ferme dite "Siyet bras"). Il est marié à Julie Adélaïde de Lambilly.

Logis (disparu) et communs actuels ont été reconstruits dans la seconde moitié du 19e siècle selon l’analyse stylistique.

Dans les années 1970, Louis de Roquefeuil-Montpeyroux a vendu le domaine du Bilo au marquis de Boisgelin pour un projet hôtelier. Vendu plusieurs fois (racheté notamment par le marquis de Boisgelin, son ancien propriétaire puis en 1992 par Hugues de Roquefeuil-Montpeyroux), le domaine a finalement été acheté par Hervé Rémond. Jugé en mauvais état et "irrécupérable", le château a été détruit entre juillet et la Toussaint 2000 puis de mars à avril 2001 par la société de Travaux publics de l'Iroise (STPI) à la demande de son nouveau propriétaire. Selon un article du journal Le Télégramme, plus de 50 % des pierres de taille auraient été récupérées et vendues sur place.

Les communs (restaurés) et le parc appartiennent depuis 2004 à la famille Le Banner.

La maison du gardien (à l’entrée du domaine) a été restaurée en 2008.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates2000, daté par source
2001, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Rocquefeuil de propriétaire attribution par travaux historiques

Ensemble bâti et non bâti composé originellement d’un château et de communs entourés d’un parc clos de murs circonscrit par un méandre du Guindy (situation d’éperon barré).

Le château a été détruit. Il affectait un plan symétrique en H : les pavillons latéraux en légère saillie encadrant un corps central rectangulaire.

Les communs de style pittoresque néo-normand ont été restaurés.

Mursgranite moellon
pierre de taille
Toitardoise
Plansplan symétrique en H
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour
Typologiesex-nihilo (?). Eclectique: néo-XVIIe
États conservationsdétruit, inégal suivant les parties
Statut de la propriétépropriété privée, Propriétaire non vu en dépit de plusieurs sollicitations (appels téléphoniques).
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablescommuns
Précisions sur la protection

Aucune protection.

Annexes

  • Iconographie

    20042209039NUCB : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6 Fi Tréguier 97.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Seigneurie du Bilo - titres : aveux, contrats de rente, inventaire, procuration. Paroisse du Minihy-Tréguier, famille de Botloy.

    Séquentiel : 202.

    Cote : 2 G 219.

    Dates : 1581-1777.

    Nombre éléments : 14 pièces.

    Métrage conservé : 0,01.

    Ancienne cote 1 : G art. 228

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 2 G 219
Documents figurés
  • 1113 - Château du Bilo, près Trégier, à M. de Rocquefeuille. Châteaux de Bretagne (Collection E.H.). (A.D. 35 ; 6 Fi Tréguier 97).

Bibliographie
  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Catalogue illustré des Monuments ruraux des Côtes-du-Nord dans le Trégor et le Goëlo. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1948.

    p. 7

Liens web

(c) Monuments historiques ; (c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Lauranceau Elise - Lécuillier Guillaume