Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ciboire

Dossier IM29005065 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Le noeud piriforme très évasé, le couvercle à ressaut accentué et fortement bombé rappellent plutôt le style du milieu du XVIIe siècle. Cet archaïsme, tout relatif, ne doit pas étonner, quelques vingt cinq ans plus tard : les oeuvres de modèle simple suivent moins rapidement la mode que les plus riches. Toutefois, malgré la simplicité de ce ciboire, dont le pied est uni et seule la partie supérieure du couvercle ciselée de feuilles stylisées, l´exécution très soignée, est conforme à la qualité de la production de l´auteur, l´orfèvre rennais Michel Buchet. L´estampage nerveux et bien frappé de la bordure du pied, le jonc rapporté qui souligne et renforce la bâte, la ligne de godrons qui l´isole de la cloche unie, et surtout les bagues à rubans enroulés autour d´un jonc qui cernent la base et le sommet du noeud, motif rarement rencontré à cette époque, sont autant de détails qui signent une exécution raffinée. Cette qualité est sans doute aussi due au rang social important des commanditaires. La Porte Neuve, ancienne seigneurie principale de Riec, et siège d´une haute justice, était venu par alliance à la famille de Guer depuis le milieu du XVe siècle. L´offrande à la paroisse d´un ciboire en 1675, par Alain de Guer, fait marquis de Pontcallec par Louis XIV en 1657, habituelle de la part du seigneur prééminencier, qui est aussi le « patron-présentateur » du recteur, a peut-être aussi pour but d´affirmer sa légitimité face aux graves difficultés rencontrées vers 1670 par ce personnage, dont les biens sont saisis comme gage solidaire d´une dette impayée. Quoiqu´il en soit la commande à un orfèvre rennais est toute naturelle de la part d´un gentilhomme à la tête d´une importante fortune foncière qui réside fréquemment dans la capitale bretonne. La présence de la date de 1675, donnée par l´inscription, et du poinçon de communauté de Rennes aux lettres R inversée et Q, pour l´année 1673, font de l´objet une pièce de référence.

Dénominations ciboire
Aire d'étude et canton Haute-Bretagne - Pont-Aven
Adresse Commune : Riec-sur-Belon
Emplacement dans l'édifice eglise Saint-Pierre

Ciboire réalisé pour l'église paroissiale de Riec en 1675 par l'orfèvre Michel Buchet de Rennes et commandé par alin de Guer, marquis de Pontcallec et comte de la Porte Neuve, seigneurie principale de Riec.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle
Dates 1675
Auteur(s) Auteur : Buchet Michel, orfèvre
Catégories orfèvrerie
Matériaux argent
Précision dimensions

h = 23. Dimension approximative.

Inscriptions & marques poinçon
armoiries
Précision inscriptions

Poinçons (sous le pied) : initiales M et B séparées par un point, une hermine au dessus, maître Michel Buchet ; communauté de Rennes vers 1672-1676, poinçon de communauté Q et initiale R renversée, accolées et surmontéesd'une large couronne ouverte, une hermine en pointe. Inscription (sous la bate du pied) : DONNE PAR MRE ALAIN DE GUER MARQUIS DU PONT CALES ET COMPTE DE LA PORTE NEUVE POUR L'EGLISE DE St PIERRE DE RIEC 1675. Armoiries (2 écus en alliance sous une couronne à feuilles d'aches, encadrée de palmes) : à dextre, d'azur à sept mâcles d'or au franc blanc quartier d'argent fretté de huit pièces de gueules (de Guer) ; à senestre, d'argent à 3 merlettes de sable au chef de gueule chargé de 3 quintes feuilles (de Lannion).

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1955/06/14