Logo ={0} - Retour à l'accueil

Croix de procession

Dossier IM35021385 réalisé en 1994

Fiche

Bien que datée de 1586 sur l´un des boutons du noeud qui portent l´inscription établissant son appartenance à la paroisse, cette croix s´inscrit parfaitement dans la tradition stylistique du milieu du XVIe siècle. L´estampage à candélabres et grotesques, les médaillons ornés des symboles du Tetramorphe sur la face antérieure et des figures des docteurs de l´Eglise sur la face postérieure sont conformes à un modèle établi depuis déjà plus d´un siècle. Toutefois, à la différence de la croix de Saint-Rémy-du-Plain, datée de 1551, sur laquelle le décor estampé est en adéquation parfaite avec la découpe des extrémités des bras de la croix, l´orfèvre a repris ici un motif estampé conçu initialement pour une forme en demi-cercle et l´a appliqué sans reprise ni ajout sur des lobes en accolade. Cette transposition quelque peu mécanique est le signe d´une répétition qui trouve un peu de difficulté à se renouveler. Malgré tout l´exécution est belle et l´estampage est bien frappé. Le raffinement des émaux translucides de basse taille, verts et bleus employés pour les boutons du noeud ainsi que pour le titulus, est remarquable. Le traitement du Christ et celui de la figure de Saint Sulpice, patron de la paroisse au revers de la croix, est d´un style très proche de ceux de la croix de Saint-Rémy. Une même recherche d´expression ainsi qu´une anatomie trapue, bien caractéristique se retrouve identique sur les deux croix et permet d´envisager une attribution sinon au même orfèvre, étant donné le décalage de date de trente cinq ans, du moins au même atelier, en tout cas incontestablement rennais. Selon les archives, cette croix fit l´objet d´une restauration assez importante, en 1767, par un certain André, orfèvre à Antrain. C´est probablement à cette intervention qu´il faut attribuer la réfection des bâtes enserrant les médaillons estampés de la croix, de section plus épaisse que les modèles du XVIe siècle, sans doute aussi le soleil derrière la tête du Christ, ainsi peut-être que le petit bouquet de quatre fleurs stylisées qui orne, au pied de la croix le raccord de celle-ci avec la douille, point fragile sur lequel portent le plus souvent les restaurations.

Dénominationscroix de procession
Aire d'étude et cantonHaute-Bretagne - Saint-Aubin-d'Aubigné
AdresseCommune : Montreuil-le-Gast

Croix réalisée en 1586, date portée sur un des boutons du noeud. Elle a été restaurée par André, orfèvre à Antrain au 18e siècle. C'est probablement à ce dernier que l'on doit le remontage des médaillons, la réfection du soleil derrière la tête du Christ ainsi que le petit bouquet ajouté au pied de la croix à la jonction avec le noeud.

Période(s)Principale : 4e quart 16e siècle
Dates1586
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Bretagne, 35, Rennes

Décor à rinceaux et candélabres estampé sur les bras de la croix, boutons du nœud et titulus gravées et rehaussés d'émaux translucides bleus et verts.

Catégoriesorfèvrerie
Matériauxargent, repoussé, ciselé, ciselé au mat, estampage, fondu, doré, gravé, ajouré, émail de basse taille
Précision dimensions

h = 92 ; l = 52

Iconographiessaint Sulpice: Tétramorphe
les docteurs de l'église
Inscriptions & marquesinscription
date
Précision inscriptions

Inscription : + DE. MON.TR. EUIL. LE. GA. S. 1586, sur les boutons du noeud. Elle a été réparée par André, orfèvre à Antrain en 1767.

États conservationsoeuvre restaurée
Précision état de conservation

Restauration : en particulier remontage des médaillons et refection du soeil derrière la tête du Christ au 18e siècle.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsclassé au titre objet, 1901/06/17