Logo ={0} - Retour à l'accueil

Croix de procession

Dossier IM56006476 réalisé en 2006

Fiche

Avec ses grandes fleurs de lys fleuronnées, enrichies de pistils et de graines, cette croix représente un des premiers exemples du genre recensé en Bretagne. Ce modèle à fleur de lys, relativement moderne, tend alors à remplacer progressivement celui à têtes d'angelots qui est employé parfois jusqu'à la fin du XVIIe siècle et même encore au premier quart du XVIIIe siècle par les orfèvres de certaines provinces. Le noeud piriforme très évasé, orné d'un riche décor ciselé de t^tes d'angelots, de chutes de fruits et de fleur, le large tore de laurier qui le surmonte, rattachent l'objet à l'esthétique générale Louis XIV qui s'étend au cours de la seconde moitié du XVIIe siècle à la totalité de l'orfèvrerie religieuse pour former des ensembles assortis. Alors que le Christ et le titulus sont fondus, l'image de saint Pierre, patron de la paroisse, au revers de la croix, est un très bel exemple de repoussé-ciselé. Cette a fait récemment l'objet d'une importante et exemplaire restauration par l'atelier Evellin de Rennes.

Dénominationscroix de procession
Aire d'étude et cantonHaute-Bretagne - Belz
AdresseCommune : Locoal-Mendon

Croix de procession réalisée en 1681 (date portée à la base de la douille), par l'orfèvre rennais Michel Buchet. La hampe a été refaite dans le 1er quart du 19e siècle par l'orfèvre vannetais Joseph-Pierre-marie Tiret. La croix a été restaurée par l'atelier Evellin de Rennes en 2006.

Période(s)Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Bretagne, 35, Rennes
Auteur(s)Auteur : Buchet Michel orfèvre

Lames d'argent sur âme de bois.

Catégoriesorfèvrerie
Matériauxargent, repoussé, ciselé, ciselé au mat, estampage, fondu
Précision dimensions

h = 105 ; la = 52

IconographiesChrist
saint Pierre
fleur de lys
ange
Précision représentations

Saint Pierre au revers de la croix. Extrémités en forme de fleurs de lys.

Précision inscriptions

Poinçons (sur un des bras et à la base de la croix) : initiales M et B séparées par un point, une hermine au-dessus, maître Michel Buchet ; communauté de Rennes, hermine passante, lettre R couronnée au-dessus, lettre non identifiée entre les pattes ; (sur la hampe, cinq fois) : maître Joseph-Pierre-Marie Tiret, intiales J P M T couronnées et une tête en pointe ; 1er titre départements 1809-1819, un coq, patte gauche levée.

États conservationspartie remplacée
Précision état de conservation

La Hampe a été refaite au début du 19e siècle par l'orfèvre de Vannes Joseph-Pierre-Marie Tiret. Restauration par l'atelier Evellin de Rennes en 2006.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protections14 /06/1955 : classé au titre objet