Logo ={0} - Retour à l'accueil

Demeure, Vezin (Orgères)

Dossier IA35047598 inclus dans Étable à chevaux, Vezin (Orgères) réalisé en 2008

Fiche

Á rapprocher de

Dénominationsdemeure
Aire d'étude et cantonIlle-et-Vilaine - Bruz
AdresseCommune : Orgères
Lieu-dit : Vezin
La construction de ce bâtiment date vraisemblablement de la fin du 19e siècle ; ses caractéristiques architecturales sont en effet propres à cette époque de construction (toiture à croupes, oculus en zinc...). Sa construction correspond vraisemblablement à un désir d'améliorer le confort du lieu. La tradition orale nous a rapporté que seul l'étage était habité par les propriétaires. Le rez-de-chaussée de cette partie servait ainsi de cellier et de cuisine et le rez-de-chaussée du manoir ancien était habité par les fermiers du lieu. D'après la tradition orale, ce bâtiment était donc composé d'un cellier (est) et d'une cuisine (ouest) au rez-de-chaussée et d'un salon et d'une chambre au premier étage. De plus, l'étage de l'ancien manoir était également occupé par les propriétaires du lieu ; en effet, une porte de communication avait été percée dans le pignon nord de l'ancien manoir afin de faire communiquer les chambres de cette partie avec le salon et la chambre situés à l'étage de la nouvelle demeure. A cette époque, l'intérieur de l'étage de l'ancien manoir a d'ailleurs été réaménagé ; des cloisonnements ont été ajoutés pour créer des pièces supplémentaires, là où il n'en existait que deux à l'origine. C'est également vraisemblablement au moment de la construction de ce bâtiment que la façade principale de l'ancien manoir a changé ; la porte d'entrée, située en façade Est a été murée afin que le rez-de-chaussée du manoir, occupé par les fermiers, ne soit accessible que par la façade ouest. La cour située à l'est était donc réservée à l'accès de cette nouvelle demeure. Avant que ce bâtiment ne soit séparé de l'ancien manoir, ils ne formaient qu'une seule et même propriété appartenant à l'évêché. C'est l'évêché qui a vendu en deux lots différents.
Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle

Le gros-oeuvre de cette construction est enduit ; seul le solin ne l'est pas, il est composé de moellon équarri de schiste pourpre. Le toit à croupes est couvert d'ardoise. Le rez-de-chaussée est éclairé par plusieurs oculi et percé de niches en arc en plein cintre. Les baies de l'étage présentent des linteaux légèrement cintrés et le comble est éclairé par un oculus en zinc à l'est.

Mursschiste
enduit
moellon
Toitardoise
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    p. 530 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)