Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Écart, Ardilloux (Tremblay fusionnée en Val-Couesnon en 2019)

Dossier IA35049438 réalisé en 2011

Fiche

Dénominations écart
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Antrain
Adresse Commune : Val-Couesnon
Lieu-dit : Ardilloux
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Tremblay

Dès la fin du 18e siècle, cet écart est cité par Jean-Baptiste Ogée dans son ouvrage Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne, comme l’un des principaux villages de la commune de Tremblay.

En effet, au début du 19e siècle, ainsi qu’en témoigne le premier cadastre réalisé dans la commune de Tremblay (1824), ce « hameau » tel qu’il est désigné sur ce document ancien, était composé de plus de vingt propriétés différentes.

Il était alors composé d’un habitat mixte, mêlant des constructions indépendantes de dimensions relativement importantes à des constructions très modestes situées en alignement et vraisemblablement composées, au vu de leurs dimensions, d’une pièce à feu unique surmontée d’un grenier. Au début du 19e siècle, une croix de chemin se trouvait au nord-est de l’écart. La formation de cet ensemble de bâtiments est relativement ancien puisque les constructions les plus anciennes qui y existent encore remontent à la fin du 16e siècle. C’est par exemple le cas des constructions qui se trouvent les plus à l’est de l’écart qui présentent entre autres des portes dont les linteaux sont en anse de panier mais également d’une construction située au sud-ouest de l’écart. Cette construction possède les caractéristiques architecturales de la fin du 16e siècle : tête de pignon ouest en pan de bois, baies à encadrements chanfreinés, appuis de fenêtres saillants à l’étage…

Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Principale : 19e siècle

Les différents bâtiments qui composent ce lieu sont construits en moellon de schiste et possèdent des encadrements de baies en pierre de taille de granite. La particularité de ce lieu est de posséder certaines parties de bâtiments élevées en pan de bois (bois et torchis : mélange de terre et de paille), ce qui est relativement rare dans la commune. Les toitures sont couvertes d’ardoise et de tôle ondulée.

Murs granite pierre de taille
schiste moellon
torchis pan de bois
Toit ardoise
États conservations état moyen
Statut de la propriété propriété privée