Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart dit Île de Saint-Cado (Belz)

Dossier IA56005461 réalisé en 2006

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Précision dénominationÎle
Parties constituantes non étudiéesmaison, presbytère, installation aquicole, chapelle, pont, croix monumentale, fontaine, fontaine de dévotion
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonRia d'Etel - Belz
HydrographiesRivière d'Etel
AdresseCommune : Belz
Lieu-dit : île de Saint-Cado
Cadastre : 2003

Un ermitage attribué à saint Cado est établi sur l'île au Haut Moyen Âge. Les Bénédictins de Quimperlé recueillent cet ermitage en 1089. Ils en font un prieuré dont ils gardent les bénéfices jusqu'à la Révolution (Danigo, 1986). En 1636, Dubuisson-Aubenay qui passe la rivière d'Etel depuis l'île, en donne une rapide description avec sa chapelle, son prieuré et les quelques maisons qui y sont construites (annexe 1). En1791 le prieuré et ses dépendances, dont l´ancienne maison prieurale, une seconde maison et un colombier, l´ensemble en ruine, sont estimés avec la chapelle et sa fontaine à 450 £ (AD56, Q 72). Sur le plan cadastral de 1811, il n´existe aucune maison proche de la chapelle. Seules deux groupes de maisons alignées en barres figurent au sud-ouest de l´île au débouché de la digue. Sur le plan cadastral de 1845, on aperçoit, en plus des maisons précitées, le presbytère ainsi que le grand calvaire bâti en 1832. De nouvelles constructions s´implantent sur l´île dans la seconde moitié du 19e siècle et au début du siècle suivant. Les premières installations du chantier ostréicole Ezano, datent vers 1905. Le pardon de Saint-Cado célébré le 21 septembre, a été peint à plusieurs reprises par Désiré Lucas (1869-1949). Comme l'évoque son tableau de 1903, il attirait encore au début du 20e siècle une foule considérable de pèlerins (fig. 3).

Période(s)Principale : Milieu du Moyen Age
Principale : Temps modernes
Principale : Epoque contemporaine

Seule la moitié sud de l'île est urbanisée. Les maisons s'organisent autour du placitre de l'église et son calvaire (étudiés) et le long des deux ruelles qui y aboutissent. A compter de la fin des années 1960 des constructions neuves se sont implantées à l'arrière ou au devant des parcelles déjà construites, certaines avec des formes bien étrangères aux maisons de pêcheurs qui constituent l´habitat traditionnel sur l´île. 8 maisons sont repérées : 1 maison à pièce unique sous comble à surcroît (AC 152), 2 maisons à 2 pièces symétriques sous comble à surcroît (AC 995 et 890, 154), 3 maisons à étage, comble à surcroît, à 1 ou 2 travées (AC 197, 196, 905), 2 maisons à étage et façade de type ternaire (AC 155, 1095-1096). Parmi les maisons à 2 pièces on notera que le n°7 rue du calvaire réuni deux logis sous un même toit (fig.13). Quant à l´ancien presbytère construit entre 1815 et 1845 (date portée illisible), il fut également transformé en maison à logis multiple. Quatre familles y logeaient au début du 20e siècle, ce qui explique la transformation des deux fenêtres du rez-de-chaussée en portes (fig.16).

L'ensemble formé par la chapelle, la place et son calvaire, la fontaine constitue un site classé M.H. depuis 1936. La totalité du territoire de l'île est en site inscrit depuis 1964.

Statut de la propriétépropriété publique
propriété privée
Sites de protectionsite inscrit, site classé

Annexes

  • Description en 1636 par Dubuisson-Aubenay :

    [Le pont joignant] une isle d'environ 300 ou 400 pas de circuit, et dans laquelle il y a une chapelle de Saint-Cado, à l'endroit maisme où le saint de ce nom maina jadis la vie érémitique.

    En ceste maisme isle, joignant la chapelle, est le manoir du prieur et encor une ou 2 maisonnettes, entre lesquelles est celle du passager [passeur] qui passe, de ladite isle, hommes et chevaus de l'autre costé, où, passant le long du bourg de Plouhinec...puis aprez, vous vous acheminez et arrivez au Port-Louis. Ce passage est le plus fascheux, le plus large et le moins fréquenté de tous.

  • 20065604640NUCA : Archives communales de Belz

    20065604667NUCA : Archives communales de Belz

    20065604758NUCA : Musée des Beaux Arts de Bordeaux

    20065604665NUCB : Service départemental de l'architecture et du patrimoine du Morbihan

    20065604668NUCB : Archives départementales du Morbihan, 5 Fi.

    20065604673NUCB : Service départemental de l'architecture et du patrimoine du Morbihan

    20065604669NUCB : Archives départementales du Morbihan, 5 Fi.

Références documentaires

Bibliographie
  • CROIX Alain (coord.), La Bretagne, d'après l'itinéraire de monsieur Dubuisson-Aubenay, P.U.R. Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne, Rennes, 2006. Publication commentée du manuscrit rédigé lors de son voyage en Bretagne en 1636, conservé à la BNF, Nouvelles acquisitions françaises 4375. A Vannes Dubuisson-Aubenay recopie des manuscrits se rapportant à la vie de saint Cado. Il traverse la rivière d'Etel entre Belz et Plouhinec, sur le trajet de Vannes à Port-Louis. Il décrit la rivière d'Etel, ses franchissements possibles (3), les marais alentours de l'île de Saint-Cado, point de traversée retenu sur son itinéraire bien qu'il soit, dit-il, le plus fascheux, le plus large et aussy le moins fréquenté de tous.

    p. 475