Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ecart la Ganterie (Saint-Hélen)

Dossier IA22133395 réalisé en 2018

Fiche

Le hameau de la Ganterie est situé au nord-ouest du bourg de Saint-Hélen, il est traversé par une route aujourd’hui départementale qui mène de Dinan à Dol-de-Bretagne. De part et d’autre de cette voie se détachent deux logis d’importance, le premier au nord, avec une aile arrière, porte une date 1758 et une inscription en façade : M. MALO DE LA TOUCHE A V (o) C(A) T ET P(rocureur) F(iscal) D(e) C(oet) QUEN. Cependant ce logis est plus ancien comme en rend compte les différents chanfreins des baies. Il peut s’agir de la maison noble de la Ganterie mentionnée en 1513 et appartenant à Olivier Cadiou.

De l’autre côté, en contrebas de la route, un autre logis noble, appelé le manoir du Pas, conserve également quelques vestiges du 16e siècle. Il a été repris à plusieurs reprises dont en 1802 (date portée) par la famille Louaisel. En 1876, il est légué à la famille d’Artige du Fournet. Sidonie Mourin d’Artfeuille (1833-1921) épouse de Louis-Auguste d’Artige du Fournet (1826-1899) hérite du manoir par son oncle maternel Auguste Louaisel.

De part et d’autre de ces deux maisons de notables se situent quelques fermes datées 1852,1865, 1866, 1872, 1873. Elles présentent comme caractéristiques d’être regroupées formant des alignements de deux ou trois logis à une ou deux pièces au sol avec des aménagements intérieurs standards, où l’on retrouve les habitudes propres à ce territoire de concentrer sur un seul mur la plupart des placards, un vaisselier, une porte de communication avec la pièce voisine, et le départ d’un escalier en vis en bois caché par une porte. Un bel exemple d’aménagement en pitchpin a été conservé dans une de ces maisons.

Parties constituantes non étudiéesmaison, ferme, manoir
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonProjet de Parc Vallée de la Rance-Côte d'Emeraude
AdresseCommune : Saint-Hélen
Lieu-dit : Ganterie (la)
Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Dates1758, porte la date
1802, porte la date
1852, daté par source
1865, daté par source
1872, daté par source
1873, daté par source
Mursgranulite moellon
granite pierre de taille
Toitardoise

Annexes

  • La Ganterie, 1844, état de la section A, suivi des augmentations de construction

    La Ganterie, état de section cadastre de 1844 suivi des augmentations de construction (construction nouvelle, reconstruction)

    Les différents propriétaires de maisons :

    - HAMONIAUX Jean, cultivateur, mention en 1844 A 122. Construction nouvelle en 1852 pour HAMONIAUX Rosalie, en 1873 pour BUSNEL Thomas

    - COTTARD François, boucher, mention en 1844 A 123. Construction nouvelle en 1873 pour COTTARD François

    - HUE Julien, mention en 1844 A 128, A 132

    - HERVE Joseph, mention 1844 A 129, A 131

    - FERMINE François, cultivateur, mention en 1844 A 130. Construction nouvelle en 1865 pour LUZIERE Auguste

    - ADAM Emille, mention en 1844 A 133. Reconstruction en 1872 pour ADAM François

    - GAUTIER Emille, mention en 1844 A 135

    - BROSSE Henri, mention en 1844 A 137

    - SOUQUET Auguste, mention en 1844 A 139

    - BRIAND Jean, la veuve, mention en 1844 A 214

    - LUCE Jean Père, 1844 A 216, maison nouvelle en 1866

    - LUCE Jean, la veuve, mention en 1844 A 222

    - LOUAISEL Louis, la veuve, mention en 1844 A 235, A 237.

  • Les familles des maisons nobles de la Ganterie

    - Mention d’une maison noble à la Ganterie en 1513 appartenant à noble homme Olivier Cadiou, fils de Rolland et Jeanne Rouxel femme du dit Olivier

    - Malo Delatouche, sieur de la Basse-Lande, avocat au Parlement, mort en 1776

    - Jacques-Louis Louaisel ( ?), sous-lieutenant des vaisseaux du Roi, capitaine de frégate

    - Sidonie Françoise Louaisel (1802-1848), dame héritière de Saint-Hélen mariée à Hippolyte Mourin d’Arfeuille ( ?)

    - Sidonie Olympe Mourin d’ Arfeuille (1833-1921) et Louis Auguste Dartige du Fournet (1856-1940).