Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Édicule lié à la conduite d'eau de la ville de Tréguier

Dossier IA22133115 réalisé en 2016

Aménagée à l'initiative de l’évêque Adrien d'Amboise, évêque de 1604 à 1616, pour approvisionner la ville de Tréguier, la conduite d’eau était alimentée par une fontaine située au lieu-dit Créven à Plouguiel. Indispensable à la vie des hommes et des animaux : l’eau sert à l’alimentation, au nettoyage et aux activités artisanales et industrielles. A l’extrémité de ce réseau mesurant plus de 2700 mètres se trouvait la « pompe » ou « fontaine publique » de la place du Martray. Ce grand projet – « dont le public tirait une grande commodité » - a été financé par les revenus d’octroi de la communauté de ville.

Sur le tracé de la conduite, sur une parcelle nommée « Parc Runangoff », peut toujours être observé un édicule en maçonnerie ressemblant à une fontaine - à l'origine à fronton triangulaire et crossettes saillantes – destiné à abriter un système de purge afin de chasser l’air de la conduite d’eau (il est immédiatement à l’ouest de l’enceinte de l’ancien abattoir public municipal construit en 1908). Ces édicules, à l’origine au nombre de quatre, sont nommés « casemate » ou « repos » (1638). Dans la ville, rue Saint-François se remarque également un regard de visite de la conduite. L’élément le plus remarquable de ce réseau d'eau est le pont-aqueduc qui permettait à la conduite de franchir le Guindy.

Le tracé de ce réseau d'adduction d'eau est connu par l’exceptionnel plan de Charles Symon daté de 1610 et conservé dans le fonds des Archives communales de Tréguier sous la cote 1Fi8. Le cadastre de Tréguier établis en 1834 figure également le tracé de la conduite avec précision.

Dénominations réseau urbain des eaux, regard
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor - Tréguier
Adresse Commune : Tréguier
Adresse : Venelle Lapie

Cet édicule est l’un des vestiges de la conduite d’eau de Tréguier aménagée dans le premier quart du 17e siècle, plus précisément entre 1610 et 1626. Longue de 2700 mètres, la conduite acheminait l’eau d’une source située à Plouguiel (datée 1623) vers la place du Martray où elle alimentait une fontaine publique (datée 1626). Ces édicules au nombre de quatre à l’origine sont nommés "casemate" ou "repos" en 1638.

Période(s) Principale : 1er quart 17e siècle , daté par travaux historiques
Secondaire : 19e siècle

Situé sur un point haut, ce petit édicule en maçonnerie ressemblant à une fontaine - à l'origine à fronton triangulaire et crossettes saillantes - est situé à l'aplomb de la conduite d'eau de Tréguier : il abrite une vanne reliée à la conduite d’eau. Cette vanne dite "ventouse hydraulique" - reliée à une canalisation en fonte - permettait de chasser l’air de la conduite (purge) afin de mettre en eau, réguler et stabiliser le débit de l'eau dans la conduite.

Murs granite moyen appareil
granite moellon
Toit granite en couverture, ciment en couverture
Couvertures terrasse
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Plan de la pompe de Tréguier fait par le soussignant Charles Symon maître peintre, 1610. Ce plan mesure 2,38 m de longueur par 0,19 m de hauteur.

    Archives communales de Tréguier : 1Fi8
  • Octroi ; perception : procès-verbal constatant l'insuffisance des crédits concernant la réparation des quais, port, pompe, collège et pavés de la ville, procès-verbaux d'adjudication pour la perception des droits d'octroi, requêtes adressées au parlement de Bretagne, réponse du procureur du roi, arrêts et lettres patentes du conseil d’état, états des recettes et dépenses, extrait du registre des délibérations du parlement de Bretagne, extrait des minutes du greffe de la chambre des comptes de Bretagne, extraits du registre de délibérations de la communauté de ville, quittances, correspondance diverse. 1611-1787.

    Archives communales de Tréguier : CC3
  • Travaux publics ; construction et réparation de la pompe : extraits du registre de délibérations de la communauté de ville (1 cahier), extraits du registre de délibérations du conseil d'état, rapport d'examen de l'ingénieur des ponts et chaussées, devis, état des journées travaillées. 1659-1775.

    Archives communales de Tréguier : DD3
Documents figurés
  • Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Tréguier, 1834.

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 3P 362/1-4
Bibliographie
  • GAUTIER, Marcel. Tréguier (Côtes-du-Nord) : étude de géographie urbaine. Potier Henri Imprimeur, 1947, 118 p.

  • LE HENAFF, Michel. "L’aqueduc du Guindy, mémoire d’eau à Tréguier de 1610 à nos jours". Mars 2010, 51 p. (publication électronique).