Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Gervais Saint-Protais (Guenroc)

Dossier IA22015295 réalisé en 2009

Fiche

Le plan et l’aspect général de l’église ont peu évolué dans le temps. D'une grande sobriété, elle est cependant ambitieuse dans son programme puisqu'elle possède trois vaisseaux dès le 15e siècle. Elle se distingue également par une mise en oeuvre de qualité en pierre de taille de granite. Le portail ouest se différencie du portail sud par son décor sculpté, l’inscription qui donne la date de 1465 s’inscrit dans un bandeau horizontal interrompu qui reprend les formes anciennes des chapiteaux ouvragés. La nef conserve ses arcades gothiques aux nervures pénétrantes. Une restauration de la deuxième moitié du 20e siècle a supprimé les anciens enduits colorés (des traces d’ocre rouge sont perceptibles à l’emplacement de l’ancienne chaire à prêcher) au profit de maçonneries en pierres apparentes jointoyées au ciment. Ces restaurations tardives sont préjudiciables aujourd’hui à la conservation de l’édifice comme en témoigne la présence de salpêtre sur les murs.Cette église mériterait une protection au titre des Monuments Historiques.

Vocables saint Gervais, saint Protais
Parties constituantes non étudiées enclos, cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Guenroc

La paroisse est mentionnée en tant que telle en 1371 et appartenait dès 1447 au diocèse de Saint-Malo. L´église actuelle dédiée à Saint Gervais et à Saint Protais a été reconstruite dans la deuxième moitié du 15e siècle, entre 1458 et 1465. La date de 1465 est inscrite en lettres gothiques sur les chapiteaux du portail ouest. Sa construction hormis toutefois des différences d´appareillage est homogène. Elle conserve de cette période une belle fenêtre au réseau flamboyant dans le bras sud ainsi que les portails ouest et sud. L´ensemble à trois vaisseaux d´une grande sobriété possède peu de décor sculpté, hormis la gargouille de l´ancien porche sud. Le chœur a été reconstruit au 18e siècle sans rupture stylistique. Une pierre datée de 1773 a été vue au sommet de l´arcade sud du chœur. La toiture et le clocher ont été également refaits en 1895 par Marie Pellan, couvreur à la Ville Auray à Guenroc. L´environnement actuel de l´église résulte des modifications de 1908. Plusieurs autres restaurations et interventions ont eu lieu dans le courant du 20e siècle : la chapelle sud a été restaurée en 1938 et la niche du chœur, à jour céleste, construite en 1869 a été supprimée en 1973.

Période(s) Principale : 2e moitié 15e siècle
Principale : milieu 18e siècle
Dates 1465, porte la date
1773, porte la date

L´église paroissiale est encore partiellement entourée de son cimetière. L´enclos conserve à l´ouest un échalier de protection. Orientée à l´est comme la plupart des anciennes églises, elle est de plan en croix latine irrégulier et à chevet plat. Elle possédait au sud un porche qui a aujourd´hui disparu comme en témoigne la gouttière et sa gargouille incrustée dans le mur ouest de la chapelle sud qui forme bras de transept. Une sacristie est flanquée contre le mur nord du choeur. Le clocher en charpente est situé à la rencontre de la nef et du chœur, il se distingue par une flèche polygonale couverte d´ardoises. L´ensemble, de proportions harmonieuses, est remarquable à plusieurs égards. Le portail ouest de style gothique tardif porte la date en lettres gothiques de 1465 suivie de l´inscription IHESUS MA (RIA). Cette campagne de travaux correspond à la datation de l´église qui est par ailleurs relativement homogène, en dehors des travaux du choeur effectués au 18e siècle. Des armoiries en parties effacées sont encore visibles au dessus du portail ouest : blason avec un casque ouvert à lambrequins. Une litre seigneuriale bûchée à la Révolution est également visible à l´intérieur de l´église. La chapelle sud autrefois privative était réservée aux seigneurs de Beaumont dont le château se situe actuellement sur la commune de Guitté.La chapelle nord anciennement réservée aux seigneurs de la Roche est également appelée la chapelle de la Vierge ou du Rosaire.

Murs granite
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
noue
Typologies eglise gothique à chevet plat
États conservations état moyen
Techniques sculpture
Représentations armoiries animal fantastique
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • 20092200922A1 : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 1937W.

    20092200923A1 : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 1937W.

    20092210884NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor

Liens web