Logo ={0} - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Jacques, place de l'Eglise (Perros-Guirec)

Dossier IA22006189 inclus dans Quartier du Centre-Ville (Perros-Guirec) réalisé en 2006
Vocablessaint Jacques
Parties constituantes non étudiéesmur de clôture, croix de cimetière, monument aux morts
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Perros-Guirec
AdresseCommune : Perros-Guirec
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : place de l'
Eglise
Cadastre : 1819 A1 702, 703 ; 2004 AP 276

Classée monument historique par arrêté du 29 septembre 1901, l'église paroissiale Saint-Jacques de Perros-Guirec est un édifice de la fin du 11ème siècle ou du début du 12ème siècle (nef et bas-côtés primitifs), agrandi et remanié probablement à la fin du 14ème ou au début du 15ème siècle (tour et porche à l'ouest, prolongement de la nef et des bas-côtés à l'est) et au cours du 2ème quart du 20ème siècle (bras sud et nord du transept). Les fonts baptismaux ont été aménagés en 1709 à l'initiative du recteur Toulcoat (d'après inscription). La construction de l'étage de cloches est probablement contemporaine de cet aménagement. La sacristie date de l'année 1754 (porte la date).

Période(s)Principale : limite 11e siècle 12e siècle
Principale : limite 14e siècle 15e siècle
Principale : 1er quart 18e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1709, porte la date
1754, porte la date
1923, porte la date
Auteur(s)Auteur : Hernot Louis sculpteur signature
Personnalité : Toulcoët commanditaire attribution par travaux historiques

Edifiée en granite, l'église Saint-Jacques présente un plan en croix latine résultant de deux phases d'agrandissement. Composé de trois vaisseaux, l'édifice comprend une nef romane flanquée sur toute sa longueur de deux bas-côtés de six travées. La nef est séparée des bas-côtés par des arcades en plein-cintre à triple rouleau surmontées d'un mur percé de fenêtres (murées). Ces arcades retombent au nord sur des piliers cylindriques et au sud sur des piliers cantonnés de colonnes engagées. Au nord, les arcades retombent sur un simple tailloir et au sud sur un chapiteau. La partie supérieure des piliers nord reçoit, côté nef, un décor en bas-relief. Les chapiteaux des piliers sud présentent un décor en demi-relief. Outre des décors de feuillage et d'animaux, plusieurs scènes de l'Ancien testament, dont Adam endormi, la création d'Eve, le sacrifice d'Abraham, l'Eucharistie et la Cène, y sont représentées. A l'ouest, l'édifice présente un porche percé d'une large baie à arc brisé ouverte de deux baies géminées à arcature trilobée surmontées d'un quadrilobe. Ce porche est flanqué à droite d'une tour carrée portant un étage de cloches de plan octogonal couvert d'une coupole sommée d'une flèche en maçonnerie. Epaulée de contreforts droits à l'ouest, à l'est et au sud, cette tour est couronnée d'une balustrade en encorbellement et enferme un escalier en vis en maçonnerie dans l'angle antérieur droit. A l'extérieur, l'élévation sud présente, à proximité de la tour, un portail de style roman surmonté d'un pignon. Il présente quatre voussures à arêtes vives dont trois retombent sur des chapiteaux supportés par des colonnettes. La porte est surmontée d'un tympan orné d'un Christ en gloire entouré de l'aigle de saint Jean à droite et du lion de saint Marc à gauche. La partie primitive est prolongée vers l'est par une nef séparée de deux bas-côtés par des arcades en arc brisé surmontées d'un mur aveugle. Les deux parties sont séparées par un grand arc diaphragme. Les trois premiers supports des arcades sont des piliers cylindriques appareillés en maçonnerie, les quatrième supports étant des colonnes cylindriques surmontées d'un chapiteau au décor végétal stylisé traité en demi-relief. Le chevet plat est épaulé de contreforts droits et est ajouré d'une grande verrière en arc brisé.

Mursgranite
moellon sans chaîne en pierre de taille
grand appareil
Toitardoise, granite en couverture
Plansplan en croix latine
Étages3 vaisseaux
Couvrementscoupole
lambris de couvrement
Couverturesextrados de voûte
toit à longs pans
appentis
pignon découvert
noue
croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
Typologiesstyle roman. Style gothique
États conservationsremanié
Techniquessculpture

Oeuvre protégée.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsclassé MH, 1901/09/29
Précisions sur la protection

Eglise paroissiale : classement par arrêté du 29 septembre 1901.

Annexes

  • 20062206696NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/38, Numplan 2.

    20062206517NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 60 J 228.

    20072205705NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 43 Fi 126.

    20072205704NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 43 Fi 125.

    20072205706NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 43 Fi 127.

    20072205708NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 43 Fi 129.

    20072205714NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi 2865.

    20072205707NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 43 Fi 128.

    20072205712NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi 2854.

Références documentaires

Documents figurés
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/38, plans cadastraux parcellaires de 1819.

    Numplan 2, section A, 1ère feuille
  • AD Côtes-d'Armor : fonds Frotier de La Messelière, 60 J 228 : planches de dessins de monuments et de sculptures, recueil in-plano (Quintin-Avaugour, Corlay et Trégor-Goëlo : 40 planches).

Bibliographie
  • COUFFON, René. Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1939.

    p. 287
  • DUBREUIL, Léon. Perros-Guirec. In : Congrès Archéologique de France, 107ème session, Saint-Brieuc. Paris : Société Française d'Archéologie, 1949.

    p. 124-132
  • FLOHIC EDITIONS. Le patrimoine des communes des Côtes-d'Armor. Charenton-le-Pont : Flohic éditions, 1998, 2.

    p. 814-815

Liens web