Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul, place du Centre (Erquy)

Dossier IA22003887 inclus dans La ville d'Erquy réalisé en 2004

Fiche

Vocablessaint Pierre et saint Paul
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Pléneuf-Val-André
AdresseCommune : Erquy
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : place du
Centre
Cadastre : 1811 F1 64 ; 1846 C2 614 ; 1987 AI 371

Bien qu´elle ait été proposée et inscrite sur la première liste des Monuments Historiques le 1er mars 1838, l´église paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul ne bénéficie d'aucune protection à ce jour. Elle n´est mentionnée, selon Jean-Pierre Le Gal La Salle, comme lieu de culte qu´à partir du 1298 (d´après Anc. Ev. de Bretagne, III, p. 198), alors qu´Erquy est attesté comme paroisse dès 1167. L´analyse architecturale suggère une construction romane des 12ème et 13ème siècles (nef, bas-côté nord, partie du bas-côté sud et du choeur) ayant subi des transformations aux 15ème, 18ème et 19ème siècles. Les premiers renseignements d'origine historique sont relatifs à la construction de 1411-1412 d'une partie du choeur par ordre de Geoffroy du Quéleneuc, seigneur de Bien-Assis. Bien qu´il ait négligé l´origine romane de la construction, René Couffon signale que le bas-côté nord a été reconstruit en 1787 et que la sacristie et le bas-côté ont été respectivement construits en 1818 et 1828. Toujours selon la même source, le pignon ouest a été démoli en 1841 par François Vautier, puis reconstruit en 1845 d´après les plans de Joseph Le Châtelier visés par l'architecte départemental M. Lorin. L´église a été restaurée à la fin du 20ème siècle sous la direction d´Arnaud de Saint-Jouan, alors inspecteur en chef des Monuments Historiques.

Période(s)Principale : 12e siècle
Principale : 13e siècle
Principale : 1er quart 15e siècle
Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates1411, daté par source
1787, daté par source
1818, daté par source
1828, daté par source
1845, daté par source
Auteur(s)Auteur : Saint-Jouan de Arnaud architecte des Monuments historiques attribution par source

Eglise romane de plan rectangulaire régulier à trois vaisseaux construite en grès, poudingue et granite. Elle comprend une nef et deux bas-côtés réunis sous un toit à deux versants, un choeur de moindre hauteur prolongé par une sacristie plus basse. La nef mesurant 7,80 m de large par 31,30 m de long, est composée de cinq travées anciennes (elle était formée à l'origine de six travées comme l'indique le départ d'une arcade au sud-ouest). Elle est séparée des bas-côtés par des arcatures en plein cintre (cinq au nord, une sud) et en arc brisé (quatre au sud) suggérant deux campagnes de construction remontant à l'époque romane. Chaque arcade est surmontée de fenestrons murés, tandis qu'un grand arc diaphragme en plein cintre sépare le choeur architectural de la nef. Le choeur, au volume important, est ajouré d'une grande baie axiale de style gothique flamboyant conservant son remplage d'origine et portant les armes de la famille de Quéleneuc. Le massif occidental présente enfin deux tours dont celle de gauche est couronnée d'une flèche polygonale en maçonnerie.

Mursgrès
poudingue
granite
pierre de taille
moellon
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toitardoise, pierre en couverture
Étages3 vaisseaux
Couvrementslambris de couvrement
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesflèche en maçonnerie
toit à longs pans
croupe
croupe ronde
pignon découvert
États conservationsremanié, restauré

Egise d'origine romane. L'étude est souhaitable.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà étudier

Annexes

  • 20042207529NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/10, Numplan 10.

    20042207528NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/20, Numplan 15.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/10, plans cadastraux parcellaires de 1811.

    Numplan 10, section F, 1ère feuille
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/20, plans cadastraux parcellaires de 1846.

    Numplan 15, section C, 2ème feuille
  • AD Côtes-d'Armor : V 1201-1207 (an X-1907).

Bibliographie
  • COUFFON, René. Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1939.

    p. 121-122
  • LA MOTTE ROUGE, Daniel de.Vieux logis, vieux écrits du duché de Penthièvre. Le Mans : Imprimerie M.G.T., 1986.

    p. 177-180
  • LE GAL LA SALLE, Jean-Pierre. Histoire d'Erquy. Erquy sous l'Ancien Régime. Bannalec : Imprimerie Régionale, 1991, 1.

    p. 209-234