Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Sainte-Geneviève (Loqueffret)

Dossier IA29003786 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Pleyben
AdresseCommune : Loqueffret
Lieu-dit : Bourg

La paroisse est attestée dès le 14e siècle. Elle dépendait, comme Brennilis, Brasparts, Botmeur et Berrien, d'une vaste paroisse primitive du Haut Moyen Age, Ploénez (ou Plouénez), aujourd'hui en Brennilis. L'enclos paroissial incluait le cimetière entouré de murs, transféré au nord-est du bourg, et un calvaire (voir dossier individuel). L'église date du 16e siècle, à l'exception du clocher qui porte la date de 1771 et des inscriptions (non lues). La flèche, renversée en 1848, a été reconstruite en 1849 suivant les plans de Joseph Bigot, architecte diocésain. Le mobilier de la sacristie date du 19e siècle.

Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates1771, porte la date, daté par source
1849, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Bigot Joseph architecte attribution par source

Plan en croix latine. Nef basse et obscure à quatre travées flanquée de bas-côtés éclairés par de grandes baies. Transept assez large et peu saillant. Choeur à deux travées avec chapelle au nord, à chevet plat et à réseau fleurdelysé. Sacristie hors-oeuvre. Porche sud avec niches (statues des apôtres disparues) ornées de coquilles. Porte latérale ouest en plein cintre surmontée par une contre-courbe à deux pinacles. Pignon ouest surmonté d'une tour carrée portant la chambre des cloches aux gables ajourés et la flèche octogonale. Crossettes du bras de transept sud et des baies nord et sud sculptées (ange et phylactère, lion, guerrier brandissant un épée). Sol couvert de dalles de granite. Tribune (ancien jubé ?), lambris de couvrement peint, sablière à décor figuré.

Mursgranite
schiste
pierre de taille
moellon
Toitardoise
Plansplan en croix latine
Couvrementslambris de couvrement
voûte en berceau
Couverturesflèche en maçonnerie
toit à longs pans
pignon découvert
noue
États conservationsbon état
Techniquessculpture

Edifice de type cornouaillais intéressant à cause de son ancienneté, de la qualité de la mise en oeuvre et de la qualité du mobilier monumental, retable de l'autel du Rosaire, statues anciennes, groupe de la sainte Trinité, non pris en compte dans le cadre de cette étude, mais à étudier. Une protection extérieure des vitraux est également à prévoir d'urgence. Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal), site inscrit (arrêté du 10/01/1966).

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler, à étudier
Sites de protectionsite inscrit
Protectionsclassé MH, 1916/09/06
Précisions sur la protection

Eglise et calvaire de l'ancien cimetière : classement par décret du 6 septembre 1916.

Annexes

  • 20082908046NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 142.

    20082908114NUCB : Archives de l'Evêché, Quimper, 8 L XII, 22.

    20082908127NUCB : Archives départementales du Finistère, 2 Fi 141.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère, 2 Fi 141.

  • A.E. Quimper, 8 L XII, 22 (fonds Bigot).

Bibliographie
  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988.

    p. 197-198 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • PEYRON, Paul, ABGRALL, Jean-Marie. Loqueffret. Notices des paroisses du diocèse de Quimper et de Léon. Dans : Bulletin de la commission diocésaine d´architecture et d´archéologie, 1929.

    p. 291-293

Liens web