Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble fortifié (Mo 60), Ile Stérec (Plouézoch)

Dossier IA29000708 inclus dans Groupe défensif côtier "Morlaix" codé "Mo" (Morlaix) réalisé en 2002

Fiche

Parties constituantes non étudiéesquai, blockhaus, corps de garde, poste d'observation, tunnel
Dénominationsensemble fortifié
Aire d'étude et cantonBretagne Nord
AdresseCommune : Plouézoch
Lieu-dit : Ile Stérec

Ensemble fortifié allemand codé "W 60" ou "Mo 60" pour le Widerstandnest de Morlaix numéro 60 et rattaché à la Heer, armée de Terre d'après l'état du 15 janvier 1944.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1942, daté par source
1943, daté par source
1944, daté par source
Auteur(s)Auteur : Organisation Todt ingénieur militaire attribution par travaux historiques

L'ensemble fortifié de l'Ile Stérec était composé à l'Ouest d'un grand corps de garde aujourd'hui ruiné, revêtu de tôle. On y trouvait outre l'imposante cheminée, un emplacemement pour un canon mobile ou une mitrailleuse lourde. Un tunnel de 88 mètres de long traverse l'île de part en part. Il dessert trois soutes de 10 mètres par 5. L'une d'entre elle, la plus à l'Ouest est en partie détruite ; elle conserve de nombreux vestiges de guerres : culasses d'obus, débris de caisses de munitions... Un canon de 76,2 mm d'origine Russe pouvait être mis en batterie sur la plateforme au devant de l'entrée Ouest du tunnel. Une petite plateforme, sans doute pour un projecteur, est visible au Sud. Deux Tobrouk (au Nord et au Sud) assurent la défense rapprochée de l'île tandis qu'un emplacement situé au sommet de l'île permet d'assurer le guet. Deux cales, l'une à l'Est, l'autre à l'Ouest (la plus grande) permettaient d'approvisionner l'île. La rampe en béton servant au levage est visible au dessus de cette dernière. L'île Stérec était ceinturée par un vaste réseau de mines flottantes (l'une d'entre elle explosée, gît sur l'estran) et d'obstructions de plage.

États conservationsdésaffecté, envahi par la végétation
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreintérêt botanique, vestiges de guerre, à signaler
(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume