Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, 11 rue du docteur Bertin (Tremblay fusionnée en Val-Couesnon en 2019)

Dossier IA35049695 réalisé en 2011
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Antrain
Adresse Commune : Val-Couesnon
Lieu-dit : Tremblay
Adresse : 11 rue du Docteur Bertin
Cadastre : 1960 AB 61
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Tremblay

Ce bâtiment est parfois nommé ferme du Bois-le-Bon car "Bois" fait référence à la terre dont le bâtiment dépendait et Michel Le Bon, recteur de Tremblay, en était le propriétaire à la fin du 16e siècle.

Il a vu naître Exupère Bertin, un anatomiste du 18e siècle qui avait fait ses études à Rennes puis à Paris et qui est ensuite devenu médecin d’un vassal du sultan de l’empire ottoman. Il a mené des travaux sur la circulation sanguine et fut élu membre de l’Académie des Sciences.

Les caractéristiques architecturales de ce bâtiment correspondent tout à fait bien à la fin du 16e siècle. En fait, l’existence d’un escalier en vis logé dans une tour hors-oeuvre en maçonnerie est très fréquente à cette époque. De plus, le décor des baies évoque également la fin du 16e siècle : accolades, tores, cœurs renversés, appuis saillants, arcs en anse de panier…

Un autre bâtiment du village a été construit peu ou prou à la même époque, il s’agit du bâtiment appelé « La Garenne », situé rue de Rennes, dont la construction remonte en partie à 1568.

Période(s) Principale : 4e quart 16e siècle

Ce bâtiment est construit en moellon de granite ; les encadrements de baies et les chaînages d’angle sont quant à eux en pierre de taille. La toiture à longs pans est couverte d’ardoise.

Le bâtiment possède un plan quadrangulaire régulier, une tour à pans coupés se trouve à l’angle sud-est de la construction. Il s’élève sur trois niveaux : rez-de-chaussée, premier étage et combles.

La façade principale donne au sud, elle est donc accostée d’une tour à pans coupés au sud-est. Le rez-de-chaussée est percé de deux portes et deux fenêtres. La porte principale se trouve dans la partie est de la façade : elle présente un décor élaboré (encadrement à tore, arc en anse de panier surmonté d’une accolade, elle-même surmontée d’un décor végétal et d’un écu en partie centrale). La porte de la partie ouest du rez-de-chaussée présente une ornementation beaucoup plus simple : arc en anse de panier surmonté d’une accolade. La fenêtre ouest possède un encadrement chanfreiné et le linteau est décoré d’une fleur de lys ; la fenêtre est présente également un encadrement chanfreiné, toutefois, le linteau est quant à lui orné d’un cœur renversé. A l’étage, se trouvent deux fenêtres et un oculus en partie est. Les percements de ce niveau reprennent la même composition qu’au niveau inférieur, à savoir que la baie la plus ornée se trouve dans la partie est de la façade (fenêtre avec linteau décoré d’une double accolade).

La façade nord du bâtiment est quasiment aveugle, seule une fenêtre est percée au premier étage : elle possède un appui saillant et un linteau décoré d’une accolade sous laquelle se trouve un écu lisse.

Le pignon Est est lui aussi percé d’une seule ouverture. Située au premier étage, il s’agit également d’une petite fenêtre à appui saillant avec un linteau orné d’un cœur et d’une accolade. Des gonds témoignent encore de l’existence de grilles. La distribution de l’étage est assurée par un escalier en vis logé dans la tour qui se trouve à l’angle sud-est de la construction. Un fournil s’élève au sud-ouest du logis, ainsi que des étables au sud.

Des latrines se trouvent à l'étage dans l'angle nord-ouest.

Murs granite pierre de taille
granite moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • 9883500729XB : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, Fonds Lagrée, 8 Fi.

Références documentaires

Documents figurés
  • 3 LA BRETAGNE. - Tremblay (I.-&-V.). Vieille Ferme. Carte postale, Rennes : J. Sorel, édit.

Bibliographie
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France).

    p. 80
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929

    p. 258