Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme du Guichalet (Saint-Gilles)

Dossier IA00007878 réalisé en 1972

Fiche

  • Le logis principal
    Le logis principal
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • grange
    • étable à vaches
    • four à pain

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesgrange, étable à vaches, four à pain
Dénominationsferme, manoir
Aire d'étude et cantonRennes Métropole - Mordelles
AdresseCommune : Saint-Gilles
Lieu-dit : Guichalet (le)
Cadastre : ?

La ferme du Guichalet n’existe plus aujourd’hui, elle fut détruite en 1985 avec le développement de la commune de Saint-Gilles à partir des années 1970 et la création de lotissements. Le Guichalet se situait à l’actuel numéro 33 de la rue de la Prouverie. Les documents du service de l’Inventaire et les photographies anciennes permettent d'affirmer qu’il s’agissait d’une ferme construite à la deuxième moitié du 17e siècle. Jusque dans les années 1970, la ferme était isolée du centre-bourg.

Période(s)Principale : 2e moitié 17e siècle , (détruit)

De la ferme du Guichalet, on remarque principalement la grande habitation à étage et l’ancien fournil transformé en porcherie.

La demeure est construite en pierres au rez-de-chaussée et en terre à l’étage. Elle est à trois travées. Les ouvertures, toutes rectangulaires, sont encadrées de granite avec chanfrein. Les deux fenêtres du rez-de-chaussée sont ornées de grilles en fer forgé. Le toit en bâtière à pans coupés est soutenu par une charpente à coyaux.

Le fournil est également construit en pierre dans sa partie inférieure.

(Jean-Yves Desdoigts, Pré-inventaire, 1975)

Mursschiste maçonnerie
granite maçonnerie
bauge
bois pan de bois
Toitardoise
Plansplan rectangulaire régulier
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
toit à longs pans pignon couvert
Typologiesdépendances à pignon en pan de bois
États conservationsdétruit
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Jean-Yves Desdoigts, Pré-inventaire de Saint-Gilles, 1975