Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, Kerlavart (Erdeven)

Dossier IA56001542 inclus dans Écart dit village de Kerlavart (Erdeven) réalisé en 2004

Fiche

Parties constituantes non étudiées étable, grange, charretterie, cour
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Belz
Adresse Commune : Erdeven
Lieu-dit : Kerlavart
Cadastre : 2001 ZV 294, 295, 298

Ferme construite au 18e siècle (cheminée sur larges consoles) sur les bases d'une ferme de la fin du Moyen Âge dont il subsiste des vestiges (porte de communication intérieure, porte haute) dans la partie écurie, accolée à l'ouest du logis. En alignement à l'ouest, une dépendance à double porte, date de la seconde moitié du 19e siècle. Façade nord et toiture remaniées 20e siècle.

Période(s) Principale : 18e siècle
Secondaire : 16e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle

Ferme située à l'ouest du chemin traversant le village. Elle est composée de l'alignement d'un logis-étable (écurie) à deux portes, flanqué d'une dépendance à l'ouest. Le logis de plan rectangulaire est à deux pièces symétrique séparées par un refend, et étage en surcroît. Il comprend, au RDC, une salle chauffée à l'ouest avec cheminée côté refend, une chambre non chauffée à l'est, séparée du couloir central par une cloison. A l'étage, un grenier et une chambre sont respectivement superposés aux pièces du RDC. On accède dans le haut surcroît par un escalier droit en charpente situé dans l'axe de la porte d'entrée. La couverture en fibrociment remplace une toiture en chaume à pignons découverts. La cheminée de la salle est à larges consoles profilées en doucine et chanfreinées. Un placard mural et un évier subsistent dans le mur sud. La salle communique à l'ouest par une porte intérieure vers l'écurie. Le sol de l'écurie est dallé. Une porte nord est bouchée. Au-dessus règne un grenier distribué au 19e siècle par un escalier extérieur (disparu), remplacé par un escalier bois intérieur. La porte haute du grenier présente des piédroits et départs d'arc plein cintre, moulurés d'un tore aplati (16e siècle). La porte de communication intérieure entre la salle du logis et l'écurie à arc brisé largement chanfreiné, semble plus ancienne (15e siècle ?). La dépendance ouest, de composition symétrique, à deux portes, est un ancien cellier-écurie sous grenier dans le surcroît, éclairé d'un jour en façade postérieure. La grange-cellier isolée au sud est ouverte en pignon d'une porte charretière à linteau droit, elle est flanquée d'un appentis à l'est. A l'intérieur une frustre cheminée servait de "techtal" (lieu de préparation de la nourriture des porcs). A l'est de l'alignement, vestiges d'une seconde ferme. Au sud, vestige d'un fournil et maison contemporaine.

Murs granite
enduit
moellon
Toit ardoise, ciment amiante en couverture
Étages étage en surcroît
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
Typologies haut surcroît habitable

L'ensemble de la ferme est bien préservé dans sa distribution intérieure, malgré la reprise de la toiture qui couvre sous un volume unique un hangar postérieur très récent.

Statut de la propriété propriété privée