Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, le Pâtis du Plein (Saint-Erblon)

Dossier IA35047914 réalisé en 2007

Fiche

  • Vue générale nord-ouest
    Vue générale nord-ouest
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • étable à vaches
    • étable à chevaux
    • grange
    • porcherie
    • remise
Parties constituantes non étudiéesétable à vaches, étable à chevaux, grange, porcherie, remise
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonIlle-et-Vilaine - Bruz
AdresseCommune : Saint-Erblon
Lieu-dit : le Pâtis du Plein
Ce bâtiment était déjà construit en 1812, lorsque le premier cadastre de la commune a été réalisé. En effet, il est très probable que sa construction remonte à la fin du 18e siècle ou bien aux premières années du 19e siècle. Certains éléments architecturaux tels que la taille réduite des baies ou encore la forte section des poutres attestent de cette époque de construction. La partie centrale de la construction était composée de deux pièces à feu ; ces pièces à feu étaient bordées d'une étable au sud et d'une écurie au nord. Un four avait été construit entre 1812 et 1843 (dates des deux premiers cadastres de la commune), au sud-ouest ; il a disparu dans les années 1950 d'après la tradition orale. Enfin, une remise se trouve au sud-ouest, sa construction semble remonter au début du 20e siècle. Ce lieu était composé de deux fermes, les bâtiments sont actuellement séparés par la limite entre la commune de Saint-Erblon et celle de Noyal-Châtillon-sur-Seiche.
Période(s)Principale : 18e siècle

Ce bâtiment possède une maçonnerie composée de terre, de brique et de moellon de schiste. Le toit à longs pans est couvert d'ardoise. Les baies de la façade présentent des linteaux en bois. Une porte haute pendante à toit à croupe dessert le comble à surcroît. Un cellier se trouve en appentis postérieur. De plus, une remise construite en moellon de schiste s'élève au sud-ouest.

Mursschiste
terre
brique
enduit
moellon
Toitardoise
États conservationsdésaffecté
Statut de la propriétépropriété privée