Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, le Plessis (Saint-Erblon)

Dossier IA35047950 inclus dans Écart, le Plessis (Saint-Erblon) réalisé en 2007

Fiche

  • Vue nord-est
    Vue nord-est
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cellier
    • étable
    • porcherie
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéescellier, étable, porcherie
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonIlle-et-Vilaine - Bruz
AdresseCommune : Saint-Erblon
Lieu-dit : le Plessis
Ce lieu est composé de deux bâtiments dont la construction n'est pas contemporaine. En effet, sur le premier cadastre de la commune, réalisé en 1812, figure la partie nord de la construction, perpendiculaire au chemin d'accès. Ainsi, cette partie possède encore une poutraison de forte section (40 cm x 40 cm), un jour grillé sur la façade ouest ainsi que les vestiges d'une cheminée sur un mur de refend. Ce bâtiment abritait donc un logis primitif, dont la construction pourrait remonter au 17e siècle au vu de ses caractéristiques architecturales. De plus, il s'agissait probablement d'une petite ferme, composée d'une pièce à feu unique au nord et d'une dépendance au sud, le tout, sous le même toit. Un nouveau logis a été construit au sud, à la charnière des 19e et 20e siècles, perpendiculairement au bâtiment primitif. A cette occasion, l'ancien logis a été déclassé en dépendance (cellier) et la partie située entre l'ancien logis et le nouveau logis est devenu une étable. En 1812, lors de la réalisation du premier cadastre de la commune, il existait un four et une petite dépendance (porcherie ?) à l'est ainsi qu'une autre dépendance au sud-est de la cour.
Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle

Ce bâtiment comporte deux parties distinctes perpendiculaires l'une par rapport à l'autre. La partie ouest, orientée est-ouest, est construite en moellon de schiste et en terre enduite. Le toit à longs pans de cette partie est couvert d'ardoise ; il possède une forte pente et un coyau. De plus, le pignon nord est recouvert d'un essentage d'ardoise. Cette partie est composée au nord, d'un ancien logis ; les vestiges d'une cheminée y subsistent. De plus, les poutres de cette partie sont de très forte section et la fenêtre de cet ancien logis est de taille très réduite ; elle possède par ailleurs une grille. La partie sud de la construction, orientée nord-sud, est accolée au premier bâtiment. Cette partie possède une maçonnerie essentiellement composée de moellon de schiste. Les encadrements de baies de cette partie sont en brique. Une ancienne soue à cochons se trouve au nord-est.

Mursterre
schiste
brique
enduit
moellon
Toitardoise
Statut de la propriétépropriété privée