Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, Lescouët (Locoal-Mendon)

Dossier IA56005768 inclus dans Écart dit village de Lescouët (Locoal-Mendon) réalisé en 2006

Fiche

Parties constituantes non étudiées étable, cellier, puits, logement, grange, cour, enclos
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Belz
Adresse Commune : Locoal-Mendon
Lieu-dit : Lescouët
Cadastre : YV 8 ; 1810 K2 881, 882, 883, 884 ; 1845 M1 101, 102

La ferme de Lescouët comprend un premier logis du 17e siècle dont la fenêtre a été agrandie en 1827 (date portée sur la baie) et le mur légèrement surélevé lors du changement de couverture. Au milieu du 19e siècle, un nouveau logis est construit en alignement à l'ouest, l'ancien logis se voyant alors déclassé en étable. En face, un logis secondaire est édifié probablement vers le milieu du 19e siècle à l'emplacement d'un bâtiment plus ancien dont il remploit peut-être une porte du 16e siècle.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : milieu 19e siècle
Secondaire : 16e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Dates 1827, porte la date

La cour de la ferme de Lescouët est enclose de murs. Au nord de cette cour, le corps de logis le plus ancien, construit en moellon équarri de granite, appartient au type dit logis-étable à deux portes surmonté d'un comble à surcroît à porte haute. Le puits est adossé contre le mur sud entre la fenêtre et la porte. Un nouveau logis est édifié à l'ouest en alignement, il abrite une pièce unique et un petit cellier que sépare un mur de refend placé à gauche de la porte. En face de cet alignement, une dépendance abrite un logis secondaire associé à une remise dont la porte charretière à linteau de bois est protégée par un larmier de pierre. Le comble à surcroît qui surmonte l'ensemble est accessible par un escalier extérieur et une porte haute.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
Étages comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Typologies logis-étable à deux portes, haut surcroît, à porte haute
Techniques sculpture
Représentations accolade tête
Précision représentations

Une tête est sculptée sur l'accolade qui orne la porte du 16e siècle remployée dans le logis secondaire.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20065605689NUCA : Archives départementales du Morbihan, Série 0 119/994.

    20065605690NUCA : Archives départementales du Morbihan, Série 0 119/994.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Morbihan. Cadastre ancien, série 3P.