Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, Kervener (Plouhinec)

Dossier IA56007601 réalisé en 2010

Fiche

La succession de logis en alignement déclasssés en dépendance est un phénomène récurrent. Cependant, les différentes parties sont ici particulièrement lisibles et bien conservées ce qui justifie la sélection. Le logis ouest se compare avec celui du Gouhel à Landaul (daté 1860) ou Kerdanvé à Plouhinec (daté 1848) : comme ces derniers, il est doté d'une élévation à travées à comble à surcroît, peu utilisée sur le territoire à l'ouest de la rivière. On notera la conservation de l'isolation à quenouilles dans le grenier, comme à Kergatorn en Merlevenez ou Kermarham en Nostang.

Parties constituantes non étudiées cour, étable, cellier
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Port-Louis
Adresse Commune : Plouhinec
Lieu-dit : Kervener
Cadastre : 1837 A1 185, 184 ; 2010 ZP 157

La partie est de la ferme remonte peut-être au 17e siècle ; ce premier logis est coupé puis allongé vers l'ouest au 19e siècle, en remployant la cheminée et la porte du 17e siècle de l'ancien logis. Un nouveau logis est construit en prolongement vers l'ouest peu après 1837 (date du plan cadastral), peut-être à l'occasion d'un changement de propriété : en 1840, la ferme appartient à une nommé Julien Le Port de Port-Louis, mais aucun édificier n'est mentionné. La toiture en chaume de ce logis a été changé pour de l'ardoise au 20e siècle. L'appentis mentionné au nord de la partie est sur le plan cadastral de 1837 a disparu, remplacé par un appentis au nord de la partie ouest.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : milieu 19e siècle

La ferme appartient à un village à trame lâche composé de trois fermes construites autour de la chapelle Saint-Fiacre. Cette ferme est situé au nord-est de la chapelle. Elle se compose de trois parties. A l'est une pièce unique sans feu, peut-être l'ancienne étable, surmontée d'un grenier, est construite en moellons assisés de granite de grande taille et couverte en roseau. La seconde partie en alignement vers l'ouest, aujourd'hui devenue dépendance, est construite en moellon plus petits, carrés et assisés, et couverte en roseau comme la précédente au sud, en tôle côté nord. Son élévation ordonnancée montre montre une porte axiale et deux fenêtres déterminant une seule pièce à feu à l'est, surmontée d'un grenier dont la fenêtre axiale, seul accès au comble, est incluse dans le surcroît ; la cheminée à linteau monolithe de granite, consoles en quart de rond et piédroits chanfreinés à amortissement est remployée de l'ancien logis. La dernière partie est assez proche de la structure de la précédente, si ce n'est qu'elle est enduite et que l'élévation ordonnancée a trois travées, les jours qui éclairent le grenier plus petits et passants. Deux cheminées à linteau et consoles de bois chauffent les deux pièces du rez-de-chaussée. Il n'existe pas d'escalier pour accéder au comble, quoique les jours de comble soient très petits en façade sud. Le grenier est isolé par des barasseaux ou quenouilles, disposées obliquement le long des pans de toiture.

Murs granite
moellon
Toit ardoise, roseau, tôle ondulée
Étages comble à surcroît
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
Typologies logis à deux pièces symétriques
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20095606201NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3 P 215.

Références documentaires

Documents figurés
  • A. D. Morbihan. 3P 215. 1837. Plouhinec. Plan cadastral. Plan d'assemblage et plan par sections. 3 P 2414 et 3P 2415. Plouhinec. Matrices cadastrales.

    Archives départementales du Morbihan : 3P 215 ; 3 P 2414 ; 3P 2415