Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, le Bas Villiers (Le Châtellier)

Dossier IA35048917 réalisé en 2010

Fiche

Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
AdresseCommune : Châtellier (Le)
Lieu-dit : le Bas Villiers

En 1833, lors de la réalisation du premier cadastre de la commune, les bâtiments du Bas-Villiers existaient déjà partiellement. Seules les dépendances situées à l'ouest et au sud : remises et étables ont été construites après cette date, vraisemblablement au cours de la seconde moitié du 19e siècle. Dans les années 1830, le bâtiment principal était divisé en deux propriétés différentes : le logis (une pièce à feu unique) situé dans la partie est du bâtiment était en effet indépendant du reste de la construction bien que situé dans le même alignement. L'alignement actuel est composé de deux parties distinctes en termes d'époque de construction ; la partie la plus ancienne est la partie Est, sur laquelle une pierre porte la date de construction, à savoir 1685. Cette partie du bâtiment possède effectivement les caractéristiques architecturales des constructions de cette époque : porte en plein cintre en façade sud, encadrements de baies chanfreinés, forte pente de toiture... De plus, un précédent inventaire du patrimoine de la commune, réalisé dans les années 1970, nous permet de connaître l'aspect de la cheminée qui se trouvait au rez-de-chaussée sur le pignon Est. Le décor de cette cheminée est propre à l'architecture du 17e siècle : visages humains sculptés sous les corbeaux, corbeaux décorés de boules. Le décor des corbeaux est toutefois exceptionnel car, dans la majorité des cas, à cette époque, les corbeaux sont simplement très bombés et composés d'un double ressaut, or, dans ce cas, le décor est beaucoup plus original et atypique. Il semble que cette pièce à feu située au rez-de-chaussée en partie Est ait été la seule de cette partie de l'alignement. La partie accolée à la pièce à feu, dont l'accès se fait par une porte en plein cintre beaucoup plus basse que celle du logis, semble avoir été une dépendance : étable ou cellier car il n'y existe pas de cheminée. Toutefois, la présence d'une fenêtre dont l'encadrement est soigné à l'étage, au-dessus de cette partie réservée à une dépendance, laisse imaginer qu'il existait peut-être une pièce de vie à l'étage à cet emplacement. Les deux pièces à feu auraient donc été croisées dans ce cas et non superposées. La fenêtre de la partie est du rez-de-chaussée a été agrandie, vraisemblablement au début du 20e siècle. La partie ouest du bâtiment possède des caractéristiques architecturales quelque peu différentes de celles de la partie est. Ainsi, par exemple, les portes ne sont plus des portes en plein cintre mais des portes à linteaux droits, surmontées d'arcs de décharges, composés de claveaux de granite. Certaines baies ont cependant été remaniées, la fenêtre de la partie ouest a par exemple très vraisemblablement été agrandie et dotée d'une grille au cours de la seconde moitié du 19e siècle. En effet, au vu de ses caractéristiques architecturales, il semble que la construction de cette partie du bâtiment soit intervenue quelques années à la suite de la partie est. Ainsi, la forte pente de toiture et la forme des baies permettent, entre autres, de faire remonter la construction de cette partie à la charnière des 17e et 18e siècles. Cette partie du bâtiment abritait trois pièces à feu en enfilade au rez-de-chaussée. Il semble bien que ces pièces à feu n'étaient surmontées que d'un grenier.

Période(s)Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle
Dates1685, porte la date

Les différents bâtiments qui composent ce lieu sont tous construits en moellon de granite et couverts de toitures à longs pans en ardoise. Au nord, se trouve le bâtiment qui abrite l'ancien logis. Sa maçonnerie est réalisée en moellon de granite ; seuls les encadrements de baies et les chaînages d'angles sont traités en pierre de taille de ce même matériau. La façade sud de la partie Est est percée de deux portes en plein cintre au rez-de-chaussée. L'encadrement de ces deux portes est chanfreiné et l'arc en plein cintre est à doubles rouleaux. La fenêtre de l'étage de cette partie présente un encadrement chanfreiné ; une des pierres de l'encadrement porte la date de 1685. La partie ouest du bâtiment est également construite en moellon de granite et possède des baies à encadrements de pierre de taille en façade sud. Contrairement à la partie est du bâtiment, les baies de cette partie ne sont pas en plein cintre mais quadrangulaires. Les linteaux des portes sont surmontés d'arcs de décharges composés de claveaux de granite. A l'instar de la partie est, la toiture de cette partie possède une pente très accentuée. Le comble est accessible grâce à plusieurs portes hautes percées dans le surcroît. A l'ouest du bâtiment abritant l'ancien logis, s'élève deux bâtiments de dépendances : une ancienne remise et un ancien fournil. Ils sont construits en moellon de granite roux et possèdent des encadrements de baies et chaînages d'angles en granite bleu. Les toitures sont couvertes d'ardoise. Au sud-ouest, il existe une seconde remise. Au sud, s'élève également une ancienne étable qui présente les mêmes caractéristiques architecturales : maçonnerie de moellon de granite roux, encadrements de baies et chaînages d'angles en granite bleu, toiture à longs pans couverte d'ardoise.

Mursgranite
moellon
Toitardoise
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20103510755NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20103503783Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 071_35_75_bande14.

    20103503784Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 071_35_75_bande14.

    20103503785Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 071_35_75_bande14.

    20103503786Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 071_35_75_bande14.

    20103503787Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 071_35_75_bande15.

    20103503788Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 071_35_75_bande15.

Références documentaires

Documents figurés
  • Le Châtellier. Section B dite de la Folletière, en 3 feuilles, 1ère feuille. [1833], échelle 1/2500 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet, 1990.

  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à l'histoire. Thèse : Hist. de l'art : Rennes 2, Université de Haute Bretagne : 2001.

  • GASNIER, Marina. INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE, Comission régionale Bretagne. Patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine. Editions du Patrimoine, 2002, (Indicateurs du patrimoine).

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1997, (Images du patrimoine, n°8).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993, (Itinéraire du patrimoine, n°34).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PETITJEAN, Marc. DESORMEAUX, Ronan. CUCARULL, Jérôme Construire en Ille-et-Vilaine. Le Coglais et sa région. Rennes, Direction de l'aménagement et de l'environnement, Conseil Général d'Ille-et-Vilaine, 1993.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).