Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, le Noyer (Orgères)

Dossier IA35047600 réalisé en 2008

Fiche

  • Vue générale ouest
    Vue générale ouest
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • four à pain
    • étable à vaches
    • étable à chevaux
    • grange

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiéesfour à pain, étable à vaches, étable à chevaux, grange
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonIlle-et-Vilaine - Bruz
AdresseCommune : Orgères
Lieu-dit : le Noyer
Cette ferme dépendait du manoir du même nom. Sa construction est contemporaine de celle de l'ancien manoir ; elle remonte vraisemblablement au 17e siècle. Ainsi, même si le bâtiment a été quelque peu remanié, il subsiste certains éléments architecturaux qui sont propres à cette époque de construction, notamment la très forte pente de toiture et la présence d'un coyau. Le logis était composé de deux pièces à feu au rez-de-chaussée d'après la tradition orale ; ces pièces à feu étaient surmontées de greniers. La partie sud du bâtiment correspond aux anciennes dépendances ; notamment l'étable. Toutefois, ces anciennes dépendances ont été remplacées par le bâtiment situé au sud de la cour. Ce bâtiment date du début du 20e siècle ; il était destiné aux étables et écuries de la ferme. En 1830, le métayer se nommait Valentin, puis, en 1840, il s'agissait d'un dénommé Jean Benoit. A la fin du 19e siècle, Mathurin Marchand, puis Isidore Louail furent métayers du lieu.
Période(s)Principale : 17e siècle
Secondaire : 20e siècle

Ce bâtiment est construit en moellon de schiste et possède un toit à longs pans couvert d'ardoise. La partie nord de la construction possède une pente de toiture très importante ainsi qu'un coyau. Les encadrements de baies sont réalisés en schiste, en pierre calcaire et certains linteaux sont en bois. La porte présente un linteau à coussinets en schiste. Des portes hautes desservent le comble. Les étables et écuries situées au sud de la cour sont réalisées en moellon de schiste et couvertes de toits à longs pans en ardoise et matériau synthétique.

Mursschiste
grès
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toitardoise, matériau synthétique en couverture
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    p. 530-531 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • LOUAIL, Jules. Esquisse sur le pays d'Orgères. 1892.