Logo ={0} - Retour à l'accueil

Four à goémon, Île d'Er (Plougrescant)

Dossier IA22012076 inclus dans Écart : Iles d'Er (Plougrescant) réalisé en 2008

Fiche

Dénominationsfour
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Tréguier
AdresseCommune : Plougrescant
Lieu-dit : Île d'Er
Cadastre : 1834 A 4ème feuille

Un four à goémon a été repéré sur la façade Sud-Est de l'Île d'Er, enfoui sous la végétation. Selon la tradition orale, une second four existerait à proximité sur la dune, aujourd'hui envahie par les ronces et la fougère. L'activité goémonière fut très importante sur l'île entre le 19ème et la 1ère moitié du 20ème siècle. Les vestiges de cabanes de goémoniers, aujourd'hui dissimulées par la végétation, sont situés sur la partie Ouest de l'île, devant l'ancien port ou anse des Moines. L'un des derniers fermiers, Pelé, exploitait le goémon et le faisait sécher sur la dune/brûler dans ces fours, afin de le vendre aux cultivateurs de la région. Les laminaires et les fucales étaient principalement utilisées pour produire après cuisson des pains de soude.

Période(s)Principale : 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle

Le four à goémon repéré, en bon état, mais envahi par la végétation, est constitué de moellons de granite, non maçonnés, enfoncés dans le sol sur une longueur d'environ 8 mètres et une largeur de 60 centimètres, faisant une tranchée, peu profonde (50 centimètres), aujourd'hui ensablée.

Mursgranite
moellon
États conservationsdésaffecté, envahi par la végétation
Techniquesmaçonnerie
Mesuresl : 800.0
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents audio
  • MONTFORT, Yves. Témoignage oral. Pêche et goémon à Plougrescant, Toponumie nautique. Plougrescant : 21 août 2006.

    Témoignage oral