Logo ={0} - Retour à l'accueil

Groupe de batteries lourdes (Mo 86c, 91c, 92c), Vézen Doket, Kerdalar, Kerhohant (Saint-Pol-de-Léon)

Dossier IA29000970 inclus dans Groupe défensif côtier "Morlaix" codé "Mo" (Morlaix) réalisé en 2002
Parties constituantes non étudiéesblockhaus, batterie, casemate
Dénominationsblockhaus, batterie, casemate
Aire d'étude et cantonBretagne Nord
AdresseCommune : Saint-Pol-de-Léon
Lieu-dit : Vézen Doket, Kerdalar, Kerhohant
Adresse :

Ensemble fortifié allemand regroupant les batteries rattachées à la Heer, armée de Terre d'après l'état du 15 janvier 1944, du nord au sud : - Mo 94 : ensemble fortifié de Roscoff, la pointe de Bloscon, - Mo 93 : ensemble fortifié de Roscoff, - Mo 92a : ensemble fortifié : station de repérage radar rattachée à la Luftwaffe, - Mo 92b : emplacement de la batterie primitive de Kerhoant, - Mo 92c : batterie de Kerhoant, - Mo 91 : emplacement de la batterie primitive de Kerdalar, - Mo 91c : batterie de Kerdalar, - Mo 90 : ensemble fortifié de Saint-Pol-de-Léon, la pointe de Kléguer, - Mo 89 : ensemble fortifié de Saint-Pol-de-Léon, l'Ilot Sainte-Anne, - Mo 88 : ensemble fortifié de Saint-Pol-de-Léon, le Champ de la Rive, - Mo 87 : ensemble fortifié de Saint-Pol-de-Léon ouest, - Mo 86a : ensemble fortifié de Saint-Pol-de-Léon ouest, le château de Kerantraon (édifice détruit), - Mo 86c : batterie de Vézen Doket, - Mo 85 : ensemble fortifié de Saint-Pol-de-Léon, la pointe Saint-Jean (projet non réalisé), - Mo 84a : ensemble fortifié de Henvic, le bourg.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1943, daté par travaux historiques
1944, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Organisation Todt ingénieur militaire attribution par travaux historiques
États conservationsdésaffecté
Techniquespeinture

Remise agricole ; atelier.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvrevestiges de guerre, à signaler

Annexes

  • Service Historique de la Marine. Brest. Rapport Pinczon du Sel. Livre IV. Le Mur de l´Atlantique la côte de la Manche et de l´Atlantique du Mont Saint-Michel à Laïta. 1947-1948.

    "Le commandement Allemand a tenu en permanence dans la région de Saint-Pol-de-Léon un groupe de trois batteries hippomobiles pour défendre la baie de Morlaix. Il s'agissait de batteries de campagne mobiles pour pièces d'artillerie de 105 à 150 mm accompagnées de batteries, mitrailleuses lourdes antiaériennes, projecteurs. Ce n'est qu'à partir de juin 1943 (jusqu'en février 1944) que la construction de 12 casemates de type 669 débutent ainsi que celle de nombreux bunkers enterrés servant d'abris pour le personnel, soutes à munitions, usines électriques. Durant la construction des ouvrages, une batterie antiaérienne protégeait le chantier. L'effectif comprenait une centaine d'hommes dont de nombreux russes affectés aux attelages.

    Les positions définies furent :

    - Kerdalar

    - Kerhoant

    - Vézen Doket".

Références documentaires

(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume