Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hameau, le Guennec (Sizun)

Dossier IA29002388 réalisé en 2006

Fiche

Parties constituantes non étudiéesmaison, cour, lavoir
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Sizun
AdresseCommune : Sizun
Lieu-dit : le Guennec
Cadastre : 1812 E2 ; 1996 E2

Le hameau (Le Ouennec sur le cadastre de 1812) est composé de deux parties distinctes mais proches correspondant à trois anciennes exploitations s'ouvrant chacune sur une cour délimitée par des communs. Cette structure est en place dès la première moitié du 18e siècle. La présence de deux anciennes buanderies indique l'existence de l'activité du blanchiment du lin sur place ; l'indication de cet usage (ar candi) apparaît également dans les matrices cadastrales de 1812. La partie nord est constituée de deux logis alignés datés respectivement 1737 et 1760, ce dernier ayant été construit pour la famille Sanquer (inscription). En 1970, un lignolet semblait porter la date de 1796. Les avancées en façade semblent postérieures : les pierres portant ces dates ont sans doute été remployées lors de transformations intervenues au 19e siècle. Le logis daté 1737 possédait un esaclier extérieur de distribution disparu lors de la mise en place de l'avancée alors que l'avancée sur l'élévation postérieure semble être d'origine. Cette partie a été restaurée en 1999 (date figurant sur la toiture). Une ancienne buanderie transformée en lavoir est associée à cet ensemble. La partie sud est constituée de deux logis alignés construits respectivement au 17e ou 18e siècle et en 1848 (date portée sur l'avancée de la façade postérieure. Un nouveau logis a été construuiten 1929.

Période(s)Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1737, porte la date
1760, daté par source
1848, daté par source
1929, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Sanquer commanditaire attribution par source

Partie nord : le logis daté 1760, menacé de disparition, possédait peut-être un escalier de distribution extérieur ; l'aile en retour d'équerre, avec cheminée en pignon, n'est pas à confondre avec une avancée. L'usage d'origine de la partie centrale avec pièce à feu (cheminée disparue), n'est pas clairement établi. Portes en arc plein cintre et encadrement des baies en granite. Partie sud : logis 17-18e siècle (menacé) avec avancée en façade et traces d'un escalier de distribution extérieur disparu. Logis 1848 avec avancée postérieure et élévation sur cour à trois travées. Linteaux majoritairement en bois.

Mursschiste
granite
enduit partiel
moellon
Toitardoise
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
noue
Escaliersen maçonnerie
Typologiesmaison à avancée à étage et toit en bâtière, escalier couvert
États conservationsinégal suivant les parties, restauré, remanié, menacé

Hameau intéressant à cause de la lisibilité des anciennes structures et usages des espaces et de la présence de plusieurs logis anciens, encore intacts en 1970, dont certains, bien que menacés, mériteraient, au regard de leurs qualités, sauvegarde et réhabilitation. Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal). Site Inscrit : Arrêté du 10/01/1966.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Sites de protectionsite inscrit

Annexes

  • 20062905714NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 279.

Références documentaires

Bibliographie
  • MORVAN, Claire. Les buanderies des paroisses de Plounéour-Ménez, Commana et Sizun au 18e siècle. Mémoire de maîtrise d´histoire. Université de Bretagne occidentale. Centre de recherche bretonne et celtique, Brest, 1994.

    p. 101