Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de la Division militaire, puis hôtel dit hôtel Saint-Georges, puis collège du Sacré-Coeur, puis Chambre de Commerce, 19 rue Pasteur (Vannes)

Dossier IA56003089 inclus dans Lotissement Rabu, rue Pasteur ; rue Jeanne d'Arc (Vannes) réalisé en 2000

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • enclos
    • jardin
    • logement
    • écurie

Á rapprocher de

Voir

AppellationsHôtel de la Division, puis hôtel dit hôtel Saint-Georges, puis collège du Sacré-Coeur, puis chambre de commerce
Parties constituantes non étudiéesenclos, jardin, logement, écurie
Dénominationshôtel
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 19 rue
Pasteur
Cadastre : 1980 BT198, 196, 417

Hôtel disparu, apparaissant sur le plan du lotissement Rabu dressé en 1881 par de Lamarzelle et dans l'annuaire de la ville de 1880 sous le nom de 'hôtel de la Division' militaire de l'époque. D'après les archives, il est construit par l'entrepreneur Jean-Baptiste Tharreau en 1878. Il devient par la suite la propriété des familles de Guinnebault puis Harscouet de Saint-Georges, d'où le nom de cet édifice. Il faisait pendant à l'hôtel du 17 rue Pasteur et monumentalisait, avec ce dernier, l'entrée de la rue dont les pans sont coupés. L'hôtel devenu le collège du Sacré-Coeur, on y construit un nouveau corps de logis en prolongement du premier peut-être vers 1950, sur une parcelle voisine non construite sur le plan de 1881. Après le déplacement du collège vers 1970 dans le quartier de Bernus, l'hôtel devient le siège de la Chambre de Commerce ; il est vendu et détruit en 1987, pour construire une résidence, ne conservant que la grille et le portail d'entrée.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle , (détruit)
Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Tharreau Jean-Baptiste
Jean-Baptiste Tharreau (1820 - 1880

L'entrepreneur de bâtiments Jean-Baptiste Tharreau (1820-1880) ou Tharaud est installé rue des Tribunaux d'après les matrices cadastrales. Il figure aussi sur d'autres documents d'archives, en tant qu'auteur-commanditaire, comme le plan du quartier Rabu dressé en 1879 par Lamarzelle sur plusieurs parcelles du lotissement ou encore pour le 18 rue Emile Burgault. Ce qui fait de lui un gros promoteur immobilier pour l'époque.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
auteur commanditaire attribution par source
Personnalité : Guinnebault de Louis propriétaire attribution par source
Personnalité : Harscouet de Saint-Georges René propriétaire attribution par source

Hôtel de plan massé, double en profondeur, à étage carré et étage de comble. Il présente quatre travées côté rue Pasteur, rythme élargi à cinq travées du côté de la rue Jeanne d'Arc. Sur cette façade principale la travée centrale se détache en ressaut avec perron et toiture en pavillon. Les façades sont enduites avec base en appareil polygonal. En retrait sur jardin avec mur et grille de clôture, l'entrée est marquée par un portail à grille sur l'angle coupé de la parcelle. Les ouvertures sont à linteaux appareillés en arc segmentaires tandis que les lucarnes sont en fonte. Les écuries étaient adossées au mur séparant le jardin de la parcelle voisine rue Pasteur.

Mursgranite
enduit
Toitardoise
Étagessous-sol, 1 étage carré, étage en surcroît, en rez-de-chaussée
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans brisés
croupe brisée
Typologiesjardin environnant, parcelle large, type ternaire, variante à 5 travées
États conservationsdétruit

L'intérêt de cet hôtel résidait dans sa position à l'entrée du nouveau quartier Rabu. Contrairement aux maisons de la rue Jeanne d'Arc où l'alignement sur rue est de rigueur, cet hôtel misait sur sa position en coeur de parcelle, en retrait des deux rues. Avec son pendant, l'hôtel dit hôtel Haroche, il annonce une banlieue cossue dont la rue Pasteur se fait l'écho, plus que la rue Albert 1er.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Sources iconographiques

    20085605402NUCB : Archives municipales de Vannes, 1O216.

    20005603835NUCB : Collection privée

    20005603836NUCA : Collection privée

    20005603837NUCA : Collection privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. M. Vannes 1G6 Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties 1844 : registre alphabétique des propriétaires des propriétés bâties et non bâties 1844 ; augmentations et diminutions de 1847 à 1914.

    Année 1881 Archives municipales de Vannes : 1G6
  • A. M. Vannes 1O216 voirie alignement travaux plan des alignements de la rue des Rosiers et de son prolongement vers Trussac, 1885.

    Archives municipales de Vannes : 1O216
Documents figurés
  • A. M. Vannes. Cliché collection particulière, repro N/B. Vue générale de l'hôtel Saint-Georges alors établissement d'enseignement.

    Archives municipales de Vannes : Collection particulière
  • A. M. Vannes. Clichés août 1987. Vue générale hôtel Saint-Georges à l'époque de la chambre de commerce et d'industrie de Morbihan avant destruction.

    Archives municipales de Vannes
Bibliographie
  • ANDRE, Bernard. Bourgeoisie rentière et croissance urbaine. Vannes 1860-1910. Paris X, école des Hautes Etudes en Sciences Sociales, thèse, 1980. 260 p. ; 29 cm.

    p. 240