Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel Le Verger du Téno, dit le Moulin du Roi, 16 place Gambetta (Vannes)

Dossier IA56003373 inclus dans Ensemble de maison et hôtel dit le moulin du Roi, 16, 14 place Gambetta, rue Thiers (Vannes) réalisé en 2000

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

AppellationsLe Moulin du Roi
Dénominationshôtel
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 16 place
Gambetta
Cadastre : 1809 I4 1299 ; 1844 K6 1263 ; 1980 BS 82

Une maison est signalée à cet emplacement sur le rentier de 1455. On pourrait l'identifier aux vestiges de son rez-de-chaussée à demi-enterré dont la large ouverture conservée, à linteau sur corbelets permet de l'identifier à un cellier qui a du être lié à l'activité commerciale du quai au vin très proche. Sur les bases de cette ancienne maison, l'hôtel actuel est réédifié à la fin du 17e siècle, peut-être pour dame Marie de la Coudraye du Renoran qui en est adjudicataire le 2 octobre 1688 pour la somme de 1500 livres. Les Le Verger du Téno, marchands, qui l'acquièrent en 1715 font sans doute construire la partie ouest peu après : elle est figurée sur le plan du port de Le Ray en 1740. Avec la maison jointive au nord, l'hôtel constitue ce qui est appelé "l'îlot du roi". Son appellation actuelle, "le moulin du Roi", est sans fondement, le moulin étant plus probablement situé vers la rue du Drézen.

Période(s)Principale : 15e siècle
Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : 1er quart 18e siècle
Secondaire : 4e quart 18e siècle
Auteur(s)Personnalité : Le Verger du Teno commanditaire attribution par source

Hôtel en moellon de granite à trois façades. La plus ancienne au sud à rez-de-chaussée demi-enterré, montre une ouverture de cellier à linteau sur corbelets. Sur ce niveau est construit à la fin du 17e siècle un hôtel à deux étages carrés dont la façade principale est cette fois orientée vers l'est. A l'angle sud-est, un pavillon en hors-oeuvre à un seul étage et étage de comble, est couvert d'un toit brisé au contraire du corps principal, à croupes. Lucarnes et corniche sont en calcaire. L'escalier le plus ancien a disparu. Dans le corps donnant sur la rue Thiers, à deux étages carrés, les ouvertures sont en calcaire. Une porte sur la façade ouest donne accès à l'escalier rampe sur rampe à balustres en bois. Dans la cage d'escalier, la croisée au 1er étage est partiellement conservée. Sans certitude, il se peut que les façades est et sud aient été enduites, ce qui est certain pour l'élévation ouest.

Mursgranite
moellon
Toitardoise
Étagessous-sol, 1 étage carré, 2 étages carrés, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour en maçonnerie, en charpente

Dans sa position isolé formant îlot avec la maison contigüe, cet hôtel marque fortement l'espace urbain du port. Bien qu'antérieur à la constitution de la place Gambetta, il forme en quelque sorte le pendant de l'hôtel Caro, et on peut penser que l'architecte a conçu la place en tenant compte de cet élément subsistant.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Sites de protectionsecteur sauvegardé

Annexes

  • Inventaire des maisons du port

    Extrait de l'Inventaire des maisons du port établi par Julien Danielo.

    Ilôt du Roi

    N°16 Place Gambetta, cadastre de 1844, section K, parcelle N°1299 ; parcelle N°82.

    Nom : Hôtel du Verger

    31 Mars 1660 : Logis aux héritiers de défunte Bertranne Thomas et aux héritiers du feu Sr de Keranlon son mari, des successions de Pierre Thomas et Jeanne de Couetlagat.

    [ADM 6E 846]

    8 Février 1672 : Bail entre Jan de la Couldraye et François Henry, texier en toile et Jacquette Ribouchon demeurant à Calmont Bas, d´une salle basse en la maison où demeure le dit de la Couldraye.

    [ADM 6E 4685]

    Avant 1673 : Bail de la maison à Nicolas Gallerne notaire de la juridiction des regaires et Guillemette Ker sa compagne.

    [ADM 6E 859]

    18 Septembre 1673 : Bail de cinq ans de la maison, réalisé entre Yves de la Couldraye Sr de Kerudé, tuteur des enfants de messire Jan de la Couldraye conseiller au présidial de Vannes et Mathieu Leclerc, marchand.

    [ADM 6E 859]

    27 Mars 1685 : Bail de trois ans entre Yves de la Couldraye Sr de Kermé demeurant en la maison de Kerthomas paroisse de Sarzeau et Olivier Fordet et Louise Danet sa femme, d´une portion de maison.

    [ADM 6E 871]

    2 Octobre 1688 : Contrat judiciel portant adjudication de la maison à dame Marie de la Coudraye du Renoran pour la somme de 1500 livres.

    [ADM B 705]

    20 Septembre 1715 : Acquisition de la maison par le Sr du Teno le Verger.

    [ADM 17 C 5343]

    3 Juin 1763 : Inventaire effectué après le décès de Jan Le Verger du Teno, conseiller du roi au présidial de Vannes, à requête de Nicolas le Verger du Teno son frère, estimé à 2 259 livres 3 s 6 d.

    [ADM B 705]

    25 Octobre 1763 : Mesurage et prisage de la maison dépendant de la succession de Jacques Le Verger Sr du Teno et de Dlle Thérèse le Gris, à requête de Jan le Verger Sr du Teno conseiller au siège présidial de Vannes, Dlle Marie le Verger et Joseph Le Verger Sr du Teno, procurant 215 livres de rente annuelle.

    [ADM B 705]

    7 Décembre 1764 : Déclaration de Jeanne Marie Le Verger du Quilio et Nicolas Le Verger affirmant que par le décès de Jean le Verger Sr du Teno il est échu une portion de maison louée à Mme Ferien pour la somme de 400 livres, maison au capital de 8000 livres.

    [ADM 17 C 5384]

    4 Janvier 1769 : Bail de 5 ans réalisé entre Jeanne Marie Le Verger, veuve de M. du Quilio demeurant près le quay et Madeleine Eléonore Sorbière veuve de M. de Bompart d´un appartement de l´Hôtel du Verger, pour 230 livres par an.

    [ADM 6E 4406]

    4 Décembre 1771 : déclaration de Jeanne Marie Le Verger du Quilio faisant tant pour elle que pour Joseph le Verger son frère, affirmant que par le décès du Sr Nicolas le Verger aux îles de Ste Lucie en Amérique il leur est échu 1/3 de la maison relevant du domaine du roi au revenu de 300 livres.

    [ADM 17 C 5389]

    28 Novembre 1786 : Déclaration de Jean-Baptiste Le Coz du Quilio officier au régiment des grenadiers royaux de la Bretagne faisant pour Jeanne Marie Le Verger veuve d´écuyer René François Le Coz du Quilio, lequel a affirmé que sa mère est héritière, par le décès du Sr Joseph le Verger son oncle arrivé aux Cordeliers de la Paroisse de Mont Jan en Anjou le 11 Juillet, de la moitié de la maison située sous le domaine du roi louée à M. Malherbe fils aîné pour en payer par an 500 livres de valeur de 10 000 livres.

    [ADM 17 C 5399].

  • Sources iconographiques

    19985600425XB : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 120.

    20035603276NUCA : Archives départementales du Morbihan, 53 J4.

    19985600322XB : Archives municipales de Vannes, 9 Fi.

    19975601236X : Archives municipales de Vannes

    19975601203XA : Archives municipales de Vannes

    20015604408NUCA : Archives départementales du Morbihan, 3P 593.

    20035603633NUCB : Archives municipales de Vannes, 7 Fi.

    20065603607NUCB : Fonds privé, CPA129.tif.

  • Bail, 1769

    A. D. Morbihan 6E 4406 Bail entre Jeanne-Marie Le Verger et Madeleine-Eléonore Sorbière d’un appartement de maison (moulin du Roy), le 4 Janvier 1769.

    L’an mil sept cens soixante neuf le quatrième jour

    de Janvier après-midy, devant nous notaires royaux héréditaires de la cour et

    sénéchaussée avec soumission y promise et jurée par les parties cy-après pour

    l’exécution des clauses et conditions qui seront portées au présent a comparu

    dame Jeanne Marie Le Verger Ve de Monsieur du Quilio demeurant près le quay de

    cette ville de Vannes paroisse de St Patern laquelle a avec garantie loué et

    affermé pour le temps de cinq ans qui commanceront à la Saint Jean-Baptiste

    prochaine et finiront à pareil jour après les dits cinq ans finis et révolus, à

    dame Madeleine Eléonore Sorbière Ve de Monsieur de Bompart demeurante en cette

    dite ville paroisse de St Pierre présente et acceptante scavoir est la

    jouissance d’un appartement dans une maison scittuée près le quay de cette

    ville au bout du Nord des allées du port consistant en deux caves ou celliers

    au ray de chaussée, en une cuisine, un salon, une salle, un cabinet de

    compagnie et une chambre à coucher au premier étage. En une autre chambre à

    coucher au second au dessus du salon, et au troisième en une mansarde à

    cheminée au dessus de la chambre du second étage, finalement en une autre

    mansarde à côté de cette dernière, tout quoy la dite dame Ve de Bompart a dit

    bien connoitre […], ne sera tenue à la réparation des vernis et peintures qui

    sont sur les boisures du salon, de la salle et du cabinet du premier étage à

    moins qu’il n’y soit fait des dégradations par sa faute, rendre finalement à sa

    sortie les trois glaces d’attache et les trois tableaux qui sont dans la ditte

    salle de même que les immages ou papiers encadrés dans le cabinet non cassés ny

    fracturés ne sera la dite dame de Bompart tenue de blanchir l’escalier que

    jusqu’au second étage inclusivement […] elle paira la somme de 230 £ à la St Jan mil sept cent

    soixante dix […].

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan. B 705. 3 Juin 1763 : Inventaire effectué après le décès de Jan Le Verger du Teno, conseiller du roi au présidial de Vannes, à requête de Nicolas le Verger du Teno son frère, estimé à 2 259 £ 3 s 6 d. 25 Octobre 1763 : Mesurage et prisage de la maison dépendant de la succession de Jacques Le verger Sr du Teno et de Dlle Thérèse le Gris, à requête de Jan le Verger Sr du Teno conseiller au siège présidial de Vannes, Dlle Marie le Verger et Joseph Le Verger Sr du Teno, procurant 215 £ de rente annuelle.

    Archives départementales du Morbihan : B 705
  • A. D. Morbihan 6E 4406 Bail entre Jeanne-Marie Le Verger et Madeleine-Eléonore Sorbière d’un appartement de maison (moulin du Roy), le 4 Janvier 1769.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 4406
  • DANIELO, Julien. Chronologie du port ; inventaire des sources des maisons du port. Manuscrit dactyl. 2003.

Documents figurés
  • A. D. Morbihan 17 C 5343. 20 Septembre 1715 : Acquisition de la maison par le Sr du Teno le Verger.

    Archives départementales du Morbihan : 17 C 5343
  • A. D. Morbihan 1 Fi 120. Plan du port et du nouveau quai, quai Billy, par Le Ray, ingénieur, 1740. Plan aquarellé, 64 x 95 cm, 1740.

    Archives départementales du Morbihan : 1 Fi 120
  • A. M. Vannes. 9 Fi. Extrait du projet de halle à grains à construire sur l'ancienne écluse du port, par Philippe Brunet-Debaines, 22 mai 1826.

    Archives municipales de Vannes : 9 Fi
Bibliographie
  • DANIELO, Julien. Les ports d'Auray et de Vannes aux 17e siècle et 18e siècle : ville, architecture et identité portuaire sous l'Ancien Régime. Thèse de doctorat. Université de Haute-Bretagne, Rennes II, 2008.

    p. 361, 737-740
Périodiques
  • DANIELO, Julien. Le quartier du port de Vannes sous l'Ancien Régime : société, urbanisme et architecture. In Bulletin de la Société Polymathique du Morbihan, tome CXXX. 2004.

    p. 74-75