Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble anciennement hôtel de voyageurs des Colonies, actuellement restaurant café, 3 place Gambetta (Vannes)

Dossier IA56003480 inclus dans Place Gambetta, anciennement place du Morbihan (Vannes) réalisé en 1998

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Appellationsdit des Colonies
Destinationsimmeuble, café, restaurant
Parties constituantes non étudiéescour, boutique
Dénominationsimmeuble, hôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 3 place
Gambetta
Cadastre : 1844 K8 1822 ; 1980 BS 106

Le conseil municipal décide d'aliéner en 1838 la partie des vasières dans les douves qui se trouve au midy et au levant de la maison du sieur Dubois au dénommé Bourdon, entrepreneur en bâtiment. Outre le n°3 place Gambetta, cette aliénation concerne également les immeubles suivants : les n° 2 rue Saint-Vincent et 1 place Gambetta, le n°1 place Joffre. En avril de la même année, le conseil municipal décide d'utiliser pour cet immeuble et son voisin le plan de façade de Marius Charier (non retrouvé) adopté pour l'immeuble du dénommé Dano au n°2 de la place. Il est question également de faire passer un aqueduc sous sa maison et sous les remblais que le propriétaire doit effectuer. Suite à la pétition du sieur Bourdon pour entre autres ces deux maisons, le conseil municipal arrête une clause spéciale : obligation de terminer les constructions dans un délai de 10 ans à partir de ce jour, à l'est et sans lacune à la suite de la 1ère construction. L'aqueduc n'est toujours pas réalisé par la ville en 1840. En 1843, 2 maisons sont achevées : les n°2 rue Saint-Vincent et 1 place Gambetta ainsi que le n°3 de la place. Seul le n°1 place Joffre n'est pas encore construit. Au cours du 20e siècle, l'élévation sur la place Joffre a été désenduite.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Dates1843, daté par source
Auteur(s)Auteur : Charier Marius architecte attribution par source
Personnalité : Bourdon Yves commanditaire attribution par source

Immeuble d'angle mitoyen avec une élévation principale courbe à 4 travées et une façade droite en retour à 4 travées. L'élévation principale donnant sur la place est à arcades ouvrant sur des boutiques au rez-de-chaussée. La maçonnerie, peut-être en pierre de taille de calcaire, est enduite et peinte en blanc et faux appareil mais les arcades et le rez-de-chaussée sont en pierre de taille de granite. L'élévation de la façade en retour est identique à la précédente à l'exception des arcades du rez-de-chaussée qui n'existent pas et de la maçonnerie qui est entièrement en moellon de granite. La façade postérieure Est est en moellons, celle au Nord est en pan de bois. Bandeaux, corniches et ouvertures sont en calcaire. Présence de balcons en fer forgé aux fenêtres du 1er étage. Le rez-de-chaussée très remanié empêche toute lecture intérieure.

Mursgranite pierre de taille
calcaire pierre de taille enduit d'imitation
granite moellon
Toitardoise
Étages2 étages carrés, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
noue
Typologiesen alignement de rue
Techniquesdécor stuqué
Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionsecteur sauvegardé

Annexes

  • Sources iconographiques

    20035603275NUCA : Archives départementales du Morbihan, 3P 593.

    20035603475NUCB : Archives municipales de Vannes, 7 Fi.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. M. Vannes. 1 M. Biens communaux et aliénation des anciens fossés. Dossier 1809-1930.

    Archives municipales de Vannes : 1 M
  • A. M. Vannes 1 O 216. Voirie urbaine alignements 1840-1847.

    Archives municipales de Vannes : 1 O 216
Bibliographie
  • Vannes, une ville, un port. Ouvrage d'exposition présentée au musée de la Cohue. 27 juin-22 novembre 1998. Vannes, 1998.

    p. 42