Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Inventaire des commanderies templières et hospitalières de Bretagne

Dossier IA29132117 réalisé en 2016

Fiche

Voir

L’inventaire des commanderies templières et hospitalières de Bretagne a été conduit par Stéven et 2016 par Stéven Lemaître, dans le cadre d’une thèse de doctorat auprès de l'Universitre 2014 et2016, et dans le contexte d’un Appel à Projets de la Région Bretagne. Outre une couverture photographique opérée par l'auteur, cet inventaire s'enrichit d'un dépouillement systématique d'archives concernant les ordres hospitaliers en Bretagne en grande partie inédites, dans les fonds des Archives Départementales d'Ille-et-Vilaine, de Loire-Atlantique et de la Vienne.

Aires d'études Bretagne

Depuis l’ouvrage monumental de Guillotin de Corson compilé à la fin du XIXe siècle, les recherches sur les Templiers et Hospitaliers bretons ne sont que trop peu nombreuses, et plus rares encore sont celles qui ont abordé concrètement la question de la culture matérielle. Pourtant, le patrimoine templier et hospitalier tel que nous pouvons l’appréhender aujourd’hui, est le fruit d’une gestion foncière qui s’étale sur près de huit siècles d’histoire.

L’implantation du Temple et de l’Hôpital de Saint-Jean-de-Jérusalem en Bretagne s’amorce un quart de siècle après la Première Croisade. C’est à la fin des années 1120, dans le pays de Retz, que les Templiers reçoivent leurs premières donations au sein du duché breton. Une décennie plus tard, le duc de Bretagne Conan III et son entourage familial concèdent aux Templiers des biens dans la périphérie des cités de Nantes et de Rennes. Puis à la seconde moitié du XIIe siècle, les Ordres du Temple et de l’Hôpital de Saint-Jean-de-Jérusalem se voient confirmer, par le duc Conan IV, des dizaines d’aumônes et donations réparties dans les neuf diocèses bretons. Ces nombreuses donations vont constituer les fondations des premiers établissements religieux militaires de Bretagne et former, à partir du XIVe siècle, les premières commanderies bretonnes.

Cependant, les sources manuscrites faisant cruellement défaut pour la période médiévale, il est difficile de proposer une chronologie précise et linéaire des deux premiers siècles de l’histoire des Templiers et des Hospitaliers en Bretagne. C’est dans le but de palier à la disparité et l’inégalité des sources manuscrites qu’un inventaire du patrimoine culturel des ordres religieux militaires bretons s’est imposé. Le corpus qui a été compilé permet une redéfinition certaine des sources matérielles et participe au renouvellement d’une documentation iconographique des Templiers et Hospitaliers jusque-là presque inexistante en Bretagne.

De la double vocation religieuse et militaire, c'est la première qui est largement représentée en Bretagne, car loin des commanderies méridionales fortifiées, chapelles, églises et manoirs ruraux constituent l'immense majorité du patrimoine templier et hospitalier breton. De plus, l'étude de ce patrimoine a démontré que la présence des frères templiers et hospitaliers était minime, à l'inverse de la tradition populaire qui situe des "Moines Rouges" aux quatre coins de la Bretagne. Mais, la réalité historique des Templiers et Hospitaliers bretons est bien plus modeste, à l'image de ses commanderies qui, sans aucune source manuscrite, peinerait à se distinguer du patrimoine médiéval et moderne de Bretagne.

Période(s) Principale : 12e siècle, 13e siècle, 14e siècle, 15e siècle, 17e siècle, 18e siècle

Références documentaires

Bibliographie
  • MOREL, A. La Caillibotière, commune de Plurien, Relevé microtopographique, Rapport d’opération archéologique, 2016, 38p.

  • Philippe Josserand, « Les Templiers en Bretagne au Moyen Âge : mythes et réalités », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 119-4 | 2012, 7-33.

  • LAURENT, Jeanne. Un monde rural en Bretagne au XVe siècle. La quévaise, Paris, S.E.V.P.E.N., 1972

  • François Colin, « Quand l’historien doit faire confiance à des faux : les chartes confirmatives de Conan iv, duc de Bretagne, aux Templiers et aux Hospitaliers », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 115-3 | 2008, 33-56.

  • Moines et chanoines (2013, Saint-Amand-les-Eaux). Administration et terroirs des ordres religieux militaires de Bretagne au XIIe siècle [Texte imprimé]. Actes réunis par le CAHMER, collection Histoire Médiévale et Archéologie, 2017.

  • Pierre-Marcel Adema, « Les Templiers en Bretagne », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 119-2 | 2012, 43-68.

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne ; (c) Stéven Lemaître - Lemaître Stéven