Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Inventaire des fours de goémoniers de Bretagne

Dossier IA35132636 réalisé en 2014

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte

L'inventaire des fours de goémoniers de Bretagne a été conduit dans le cadre d'un Appel à Projets de la Région Bretagne, entre 2014 et 2016, par L’Association Manche Atlantique pour la Recherche Archéologique dans les Îles (AMARAI). Cette opération s'inscrit dans une démarche de « science participative », le programme BREIZHINIEN, dédié à l’étude et à la valorisation patrimoniale des installations liées à l’exploitation des algues et notamment du goémon sur le littoral breton : fours dit « à soude » et installations annexes, aires de séchage, cales dédiées, sorties d'estran, etc…

Le recensement systématique des fours de goémoniers sur près de 250 communes littorales

Plusieurs milliers d’installations existent sur les côtes bretonnes…Cet inventaire a fait appel aux compétences des différents acteurs et intervenants du littoral, gardes spécialisés, personnel des services communaux, élus en charge des affaires culturelles et du tourisme, chercheurs, érudits locaux... À partir d'une étude de terrain fine et normalisée (relevés cartographiques, mesures…) et d'une recherche documentaire approfondie (films, photos, tableaux, cartes postales, etc.), les données produites viennent alimenter des problématiques de recherche scientifique sur l’exploitation des ressources littorales à partir de l’analyse de l’activité et de la production à l’échelle régionale (récolte, brûlage, traitement des cendres, inventaire et description de l'outil industriel, etc.).

La valorisation de ce recensement se concrétise par la mise en ligne des données de recensement sur kartenn, visualiseur cartographique de la Région.

Par ailleurs, des actions (publications, signalétique, propositions de circuits…) seront conduites afin de sensibiliser les collectivités locales, gestionnaires et plus largement les publics à ce patrimoine discret afin d’assurer la protection des vestiges repérés.

Aires d'études Bretagne