Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

L'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (Vildé-Guingalan)

Dossier IA22133320 réalisé en 2017

Fiche

L'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste est située Place de l’Église, au croisement de la rue des Templiers et de la rue de l'École. Placée au cœur du bourg, elle forme un repère marquant dans le paysage vildéen, d'autant plus que la place surplombe les axes et les bâtiments environnants. Construite à l'emplacement d'un édifice plus ancien, l'église était auparavant entourée du cimetière, qui fut déplacé à l'ouest de Vildé-Guingalan en 1965.

Selon René Couffon1, il semblerait que la paroisse de Vildé-Guingalan doive son origine à une commanderie des Templiers, mentionnée dès 1182. Elle est ensuite devenue prieuré-cure de l'Abbaye de Beaulieu.

A l'extérieur de l'église, le blason sculpté sur le transept sud figure les armoiries de la famille de Guitté "d'azur à la croix d'argent", qui semble posséder des droits sur l'église de Vildé-Guingalan. Cette dernière détient la seigneurie de Vaucouleurs en Trélivan (commune limitrophe) dès le 14e siècle avec Robert de Guitté,et ce jusqu'en 1440. Au milieu du 16e siècle le château revient à la famille de Guitté, avec Guy de Guitté, seigneur de Vaucouleurs, et son épouse Jacquemine du Boisrioult.

1COUFFON René, Bulletins et mémoires - Société d'Emulation des Cotes-du-Nord, Les Presses Bretonnes, Saint-Brieuc, 1941
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Projet de Parc Vallée de la Rance-Côte d'Emeraude - Plélan-le-Petit
Adresse Commune : Vildé-Guingalan

Tout comme la majeure partie du bâti de la commune, l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste fut édifiée au XIXe siècle. Son clocher ainsi que son chœur ont été construits en 1823 par Georges La Rea, selon les plans d'Yves Rouillé. Les deux cloches ont été baptisées en 1844. La première, de 753 livres se nomme Françoise Anne Marie et la seconde, de 553 livres se nomme Marie Jeanne Mélanie. La reconstruction de la nef fut réalisée en 1870, suivant les plans dressés par l'architecte dinannais Charles Aubry. Le mobilier qu'abrite l'édifice est contemporain de sa date de construction, étant donné que le mobilier ancien fut détruit lors des saccages révolutionnaires. L'ancien maitre-autel, détruit en 1796, avait été commandé en 1778 à François Le Nouvel, menuisier à Dinan. Une annexe fut par ailleurs construite au XXe siècle. Celle-ci accueille la sacristie et est placée au sud-est de l'église, à proximité du bras sud du transept.

En 1948, suite à une tempête, la base du clocher a été consolidée en béton armé.

La charpente a été redressée et une partie de l'intérieur a été restauré en 2016. A cette occasion, la chaire a retrouvé sa place d'origine et les statues, tout comme le chemin de croix, ont été remis en état.

Période(s) Principale : 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Rouillé Yves
Auteur : Aubry Charles

L'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste présente un plan en croix latine. L'édifice est élevé en moellons et pierres de taille en granite, il est surmonté de toitures en ardoise.

Il se compose d'un clocher-porche surmonté d'une flèche bulbeuse, d'une nef unique et d'un transept doté de deux croisillons. Son chevet et l'extrémité de ses bras sont à pans coupés. Une annexe accueillant la sacristie est placée au sud-est de l'église, à proximité du bras sud du transept. L'ancienne cuve baptismale se trouve également près de ce même bras du transept, à l'extérieur de l'église.

À l'intérieur de l'édifice, la nef est surmontée d'une fausse-voûte en berceau lambrissée et peinte. L'église possède deux chapelles, deux confessionnaux, ainsi qu'une chaire en bois. Des statues occupent les espaces du transept et du chœur et la nef présente des tableaux illustrant le Chemin de Croix, (épisodes de la Passion du Christ).

Murs granite moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Escaliers escalier intérieur : escalier en équerre
Typologies clocher-porche
États conservations bon état

Références documentaires

Documents figurés
  • Archives départementales des Côtes-d'Armor : 3P388 001
  • Projet de restauration de l'église Saint-Jean-Baptiste de Vildé-Guingalan (1869). Archives départementales des Côtes-d'Armor : V3724
  • Ville de Vildé-Guingalan
Bibliographie
  • OGEE Jean. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nantes, tome 2, 1779, 552 p.

  • Bulletins et mémoires - Société d'émulation des Côtes-du-Nord / 1940, t. LXXII, p101-102

    Bibliothèque nationale de France
  • MONIER M.E. Châteaux, manoirs et paysages ou quinze promenades autour de Dinan. Mayenne : Joseph Floch, 1975 (nouvelle édition revue et augmentée).

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne ; (c) Université de Rennes 2 - Tissier Anaïs - Moyon Axelle