Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

L'habitat du 18e siècle de la commune de Montours (fusionnée en Les Portes du Coglais en 2017)

Dossier IA35048858 réalisé en 2010

Fiche

Environ 30 % des éléments étudiés de la commune correspondent à des bâtiments partiellement ou entièrement construits au cours du 18e siècle.

Cette proportion est importante car, généralement, cette période architecturale n'est pas la plus représentée. Cette époque correspond en effet à une période où les famines et les épidémies sont nombreuses. Par ailleurs, la fin du 18e siècle est marquée par la Révolution française, période peu propice pour les constructions de bâtiments.

Les caractéristiques architecturales des bâtiments construits à cette époque sont les suivantes : percements de la façade principale relativement nombreux et de taille importante par rapport aux époques précédentes (ouvertures de tailles réduites aux 16e et 17e siècles), linteaux des baies en arc segmentaire (au cours de la seconde moitié du 18e siècle), organisation des baies en travées et, comme aux époques précédentes, assez forte pente de toiture et présence d'un coyau...

Dans la commune, deux écarts sont particulièrement représentatifs de la construction au 18e siècle car ils conservent de nombreux bâtiments de cette époque et se sont vraisemblablement développés à cette période. Ainsi, dans l'écart de la Morandais, il existe encore au minimum six bâtiments construits au cours du 18e siècle, certains d'entre eux sont d'ailleurs datés des années 1790 et d'autres possèdent encore les caractéristiques architecturales des constructions de cette période : linteaux de baies en arc segmentaire, façades rythmées par des travées, toitures à forte pente...

Plusieurs bâtiments situés dans l'écart de l'Oisillère datent également du 18e siècle, cette fois plutôt de la première moitié du siècle, puisqu'ils portent les dates suivantes : 1713, 1718 et 1746. Les deux bâtiments datés de cette époque présentent les mêmes silhouettes et témoignent de caractéristiques architecturales proches : forte pente de toiture, percements des façades organisés en travées.

Par ailleurs, il existe également des bâtiments isolés construits à cette époque, c'est le cas du Rocher Nourry (1732) par exemple. Ce bâtiment possède les mêmes caractéristiques que ses contemporains : forte pente de toiture, organisation de la façade principale en travées.

Aires d'études Pays de Fougères
Dénominations maison, ferme
Adresse Commune : Montours
Période(s) Principale : 18e siècle
Toits ardoise
Murs granite
moellon
Décompte des œuvres repérés 23
étudiés 9

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet, 1990.

  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à l'histoire. Thèse : Hist. de l'art : Rennes 2, Université de Haute Bretagne : 2001.

  • GASNIER, Marina. INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE, Comission régionale Bretagne. Patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine. Editions du Patrimoine, 2002, (Indicateurs du patrimoine).

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1997, (Images du patrimoine, n°8).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993, (Itinéraire du patrimoine, n°34).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PETITJEAN, Marc. DESORMEAUX, Ronan. CUCARULL, Jérôme Construire en Ille-et-Vilaine. Le Coglais et sa région. Rennes, Direction de l'aménagement et de l'environnement, Conseil Général d'Ille-et-Vilaine, 1993.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).