Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

La chapelle Saint-Maudez de Kermouster

Dossier IA22013960 inclus dans Écart dit hameau ou village de Kermouster (Lézardrieux) réalisé en 2009

Fiche

Vocables saint maudez
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Lézardrieux
Adresse Commune : Lézardrieux
Lieu-dit : Kermouster
Cadastre : 1827 A1 298 ; 1983 A 200, 201

Dédiée à Notre-Dame, la chapelle de Kermouster est un édifice datant du 2ème quart et du 3ème quart du 18ème siècle (pignon ouest, 1740 ; sacristie, 1763). La chapelle Saint-Maudez de Kermouster (appelée 'Kermoutier') fut construite au 15ème siècle par les moines des Prémontrés de l'abbaye de Beauport, qui occupaient également l'île Verte, sise à proximité à l'embouchure de l'estuaire du Trieux. Elle fut probablement édifiée à l'emplacement de l'ancien 'moustoir' ou monastère, beaucoup plus ancien, que l'on peut dater du 12ème siècle. La chapelle fut reconstruite vers 1740, une pierre de façade indiquant cette date. Il subsiste de l'ancienne chapelle le transept Sud, 2 voûtes et une partie de la nef qui fut prolongée et coiffée d'un clocher. Sur la chaire à prêcher, située à l'intérieur, figure une inscription, indiquant le nom de l'artisan et la date.. A la Révolution, la chapelle fut vendue comme bien national et acquise avec son cimetière par Claude Henry et Claudine Collen, suivant contrat du 12 Frimaire An III. Le 3 vendémiaire, an XIII, Jean Hamon, Charles Le Borgne, Louis Corlouer et François Henry 'faisant tant pour eux que pour les habitants des sections de Kermouster et de Kerhamon' rachetaient la chapelle et son enclos afin de les rendre à la pratique du culte. En 1790, la toiture fut refaite. En 1807, ces biens furent cédées à la commune afin de poursuivre l'usage du culte. A l'intérieur de la chapelle, est conservée une frégate datant de 1651 et classée par arrêté du 11 janvier 1951. Dans le chœur principal, des statues de saints et dans le transepts de l'aile droite, un autre chœur. Suite à la cession de Claude Henry, la chapelle de Kermouster, dont les héritiers ont fait don à la commune le 7 décembre 1948, a fait l'objet d'une demande de classement par le conseil municipal de Lézardrieux, réuni en date du 25 novembre 1950, 'qu'il considère représenter un caractère artistique, esthétique et même pittoresque'. En 1985, le voûte fut reconstruite. Le pardon de Kermouster se déroule le 1er dimanche de septembre.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Dates 1740, porte la date
1763, daté par travaux historiques

Située dans un enclos délimité par un mur de clôture chaperonné, la chapelle Notre-Dame de Kermouster est un édifice à vaisseau unique et de plan en L construit en moellons de granite et schiste. Elle est en effet composée d'une nef, d'une aile en retour d'équerre au sud et d'une sacristie greffée à la jonction des deux parties à l'est, dont le linteau de la fenêtre sud présente le millésime 1763. Construit en moyen et grand appareil de granite, le mur-pignon ouest de la chapelle est ouvert d'une porte à arc en anse de panier surmontée d'une baie en plein-cintre au-dessus de laquelle figure le millésime 1740. Il est, en outre, couronné d'un clocher à base rectangulaire à deux baies superposées, la baie supérieure étant accostée de volutes. La porte d'entrée est agrémentée de deux pilastres et d'une archivolte à retours moulurée. Au-devant du mur-pignon ouest et à droite du portail, sur le mur de clôture, la croix en granite est composée d'un socle à griffes, d'un fût monolithe de section octogonale sommé d'une bague de même section recevant une croix terminale dont la face antérieure est ornée d'un Christ en croix.

Murs granite
schiste
moellon sans chaîne en pierre de taille
grand appareil
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan symétrique en L
Étages 1 vaisseau
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
croupe
noue
États conservations bon état

La chapelle Saint-Maudez mérite d'être signalée pour son ancienneté, sa qualité architecturale et les oeuvres (mobilier religieux et nombreux ex-voto) qu'elle abrite.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • 20092205667A0A : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/35, Numplan 2.