Logo ={0} - Retour à l'accueil

Le patrimoine archéologique de la commune de La Feuillée

Dossier IA29003123 réalisé en 2007

Fiche

Jusqu´à présent aucune découverte datant du Paléolithique ni du Mésolithique n´a été enregistrée sur le territoire de la commune.

Les vestiges du Néolithique, également rares, sont constitués par une petite hache polie en fibrolite découverte à Trédudon et surtout par le beau menhir en granite de Kerelcun aujourd´hui en bordure d´un délaissé de l´ancienne route départementale 764, dans un talus, entre les parcelles D 697 et 698.

Par contre, à l´âge du bronze, La Feuillée, comme les communes voisines de Berrien, Brennilis et Loqueffret connaît une fréquentation extrêmement importante comme en témoigne la trentaine de sépultures inventoriées (Briard et al., 1994), qu´il s´agisse de caveaux sous tumulus, de tombelles ou de cimetières à coffres. La plupart du temps ces sépultures sont groupées. Ainsi, un groupe de trois tumuli se situe à Kerbargain-vihan, l´un des caveaux ayant été fouillé clandestinement, un autre de trois également à Goaremmou-Mar-ru-braz. L´un d´eux, fouillé par Lukis a fourni un vase à anses, un second fouillé aussi par l´ingénieur des mines de Poullaouen, lui aurait donné un vase à quatre anses dans un caveau aux parois encorbellées ; quant au troisième, fouillé par Paul Du Châtellier, il contenait un petit vase à une anse. A Kerbran, c´est un ensemble de huit tumulus qui est répertorié. Près du moulin de Kerelcun, P. Du Châtellier nous dit avoir fouillé neuf tumulus ; nous en avons retrouvé cinq et deux tombelles. A Ruguellou, le même archéologue a fouillé pas moins de neuf tumulus. Dans l´un d´eux il découvrit dans le caveau des restes d´ossements et, chose peu courante, un collier de coquillages. Dans un autre, il trouva sur un lit de sable blanc un squelette près duquel était placé un vase biconique décoré de triangles incisés et de chevrons. Dans celui qui est au centre du hameau, il mit au jour les débris d´un vase grossier. Dans un autre tumulus, le cairn renfermait deux petites sépultures de 0,40 m de diamètre. Cette densité de sépultures, datant pour la plupart de l'âge du bronze moyen, révèle à n´en pas douter une densité de population importante, à moins que cette région des Monts d´Arrée ait eu à cette époque un statut particulier.

A la Tène ancienne et moyenne (second âge du fer), toute ferme indigène se devait d´avoir son souterrain et c´est souvent la découverte de ces derniers qui nous révèlent l´existence d´habitats. Ainsi en a-t-il été de celui de Litiez qui, fouillé par Giot et Lecerf en 1971, comportait trois salles. Le remplissage de l´unique puits vertical d´accès a fourni aux fouilleurs un fragment de creuset et surtout des tessons de vases décorés dont un orné au repoussé d´une qualité remarquable. Nous avons eu l´occasion de fouiller un second souterrain dans Park Mathias à Trédudon en 1984 qui comporte également trois salles en enfilade et un diverticule. Les accès comprennent un puits vertical dans la paroi duquel se voyaient les emplacement des barreaux de l´échelle qui permettait d´y descendre et à l´autre extrémité un sorte d´escalier fruste. Le matériel recueilli comporte un fragment de creuset lié à l´artisanat du fer, de nombreux tessons de poterie dont certains décorés dans le style de la Tène ancienne ou moyenne.

De la même époque date la stèle hémisphérique découverte à Trédudon, transportée au bourg de La Feuillée et non retrouvée. Par contre, un tronçon de stèle haute à section carrée et portant une grande excavation sommitale a été notée à Kerbérou.

Deux dépôts monétaires de la Tène finale ont été découverts anciennement sur le territoire de la commune. L´un, trouvé en 1845, comprenait soixante statères en billon des Osismes au sanglier enseigne (Lemière, 1852), le second fut mis au jour en 1850 en limite de commune avec Huelgoat et se composait de centaines de monnaies en bronze (Le Men, 1876).

De l´antiquité à La Feuillée, nous ne connaissons que peu de choses. La voie romaine qui traversait la commune (reprise par la D. 764) devait sans doute desservir un établissement qui expliquerait la découverte d´un moulin à bras et d´un « vase en terre rouge » sigillée dans la prairie Saint-Jean et des tuiles près de la chapelle Saint-Houardon.

Au Haut Moyen Age, comme dans presque toute la Bretagne, les traces d´occupation sont inexistantes, à moins qu´il ne faille rapporter à cette période le site de Goarem ar Manec´h qui est une enceinte fortifiée rectangulaire de plus d´un demi hectare, constituée d´un double talus, contenant des restes de bâtiments et une fontaine. Elle pourrait dater de l´époque carolingienne, mais aussi être plus tardive et à mettre en relation avec les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem dont la commanderie du bourg et le manoir de Kerbérou est bien connue. Un autre village médiéval déserté situé dans un enclos est inventorié à 500 m au sud-sud-ouest de Kerbran et porte le nom de Kerbran-Coz.

Bibliographie :

BRIARD, J., LE GOFFIC, M., ONNEE, Y., 1994 - Les tumulus de l'Age du Bronze des Monts d'Arrée. Ed. Institut Culturel de Bretagne-Skol-Huel ar Vro - Laboratoire d'Anthropologie-Préhistoire (U.P.R. C.N.R.S. 403) Université de Rennes I C.N.R.S., 96 p.

DU CHATELLIER P. 1897 - Exploration sur les montagnes d´Arrhées et leurs ramifications, années 1895-1896. Mém. Soc. Emulation Côtes-du-Nord, XXV, 51-112 et brochure, Guyon, Saint-Brieuc, 64 p.

DU CHATELLIER P. 1907 - Les époques préhistoriques et gauloises dans le Finistère, 2ème édition, Paris, Rennes, 347 p.

GIOT P.-R., LECERF Y., 1971 - Fouille d´un souterrain de l´âge du fer près de Litiez à La Feuillée (Finistère). Annales de Bretagne, n° 1, Mars 1971, T. LXXVIII, p. 149-160.

LE GOFFIC, M., 1984-1985 - Le souterrain de l´Age du Fer de Trédudon l´Hôpital en La Feuillée (Finistère). Rapport de fouille de sauvetage n° 84-22 H., 13 p., 28 fig.

LE MEN R.-F., 1875 - Statistique monumentale du Finistère. Bulletin de la Société archéologique du Finistère, T. I, p. 128.

LEMIERE P.-L., 1852 - Essai sur les monnaies gauloises de la Bretagne-Armoricaine. Bulletin archéologique de l´Association Bretonne, 3, p. 215-225.

LE POTIER C., LE MOEN B., 1987 - Document de la ZPPAU (Zone de Protection du Patrimoine Architectural et Urbain), thématique archéologique, commune de La Feuillée.

Aires d'étudesParc Naturel Régional d'Armorique, Huelgoat
Dénominationstumulus, menhir, tombeau, demeure
AdresseCommune : Feuillée (La)
Période(s)Principale : Néolithique
Principale : Age du bronze
Principale : Age du fer 2
Principale : Gallo-romain
Principale : Haut Moyen Age