Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Le Réchou (Plounérin)

Dossier IA22133219 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Jean
Dénominations fontaine de dévotion, chapelle
Aire d'étude et canton Bretagne - Plestin-les-Grèves
Adresse Commune : Plounérin
Lieu-dit : Ar Rechou

Dès 1182, les Templiers se voient confirmer une aumône au village lerachoou, dans le territoire de la paroisse de Plounérin. En 1631, toutes les offrandes et revenus de la chapelle sainct Jan du Rechou appartiennent au commandeur de La Feuillée, plus les quevaises y estans subicts pareillement au Rentes et dismes et autre suire le moulin du Rechou dependant de lad. Commenderye Comme tous les autres subicts soubz la banlieu. Cependant, dans l’état des revenus de la commanderie de 1697, la chapelle est trouvée par le commandeur en grandes indigences de reparement et d’ornement. Sur le croquis d’arpentement de La feuillée levé en 1705, la chapelle adopte un plan à nef unique flanquée au sud d’une chapelle formant bras de transept. La nef est ouverte à l’ouest et au sud par deux portails, elle est terminée d’un maître-autel dédié à Saint Jan et la chapelle du midi abrite un autel secondaire. L’aquarelle du terrier de La Feuillée de 1730 montre les façades occidentale et méridionale de la chapelle.On peut noter que le pignon occidental est composé d’un portailsurmonté d’une fenêtre et coiffé d’un clocher à chambres doubles. Au siècle suivant, dans le procès-verbal de 1758, le commandeur de La Feuillée fait rédiger une note très précise du mauvais état de la chapelle : Cette chapelle du Raport de francois Le Sech fabriques na ny Rente ny fondation. La longère du Cote du midy Menasse une Chute prochaine. Il ny a de Lambry quand dessus du Maitre. La Couverture est en mauvais Etat de Reparation Le tout est très Indescent pour Loffice divin ainsy que les ornements qui ne Consistent que dans deux Mauvaises aubes et deux Chassubles. Il ny a que deux Messes par an qui sont les deux jours de Pardon ainsy Cette Chapelle est Susceptible de Supression Etante à charge à lordre. La chapelle ne sera pas restaurée, son plan est encore perceptible au début du XIXe siècle comme en témoigne le cadastre levé en 1835, mais elle sera totalement détruite un demi-siècle plus tard.

Période(s) Principale : 16e siècle, 17e siècle, 18e siècle
Secondaire : 12e siècle

Les différents archives concernant les possessions hospitalières du Réchou ne mentionnent que la chapelle et le moulin en contrebas, il n’y a ni manoir, ni demeure dépendant de la commanderie et il n’est nullement fait mention de la fontaine Saint-Jean, qui existe encore aujourd’hui.

Statut de la propriété propriété de la commune
propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Côtes-d'Armor : H512
  • Archives départementales des Côtes-d'Armor : H512
  • Archives départementales des Côtes-d'Armor : H516
  • Archives départementales de la Vienne : 3H1 444
  • Archives départementales de la Vienne : Registre 450
Bibliographie
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Les Templiers et les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, dits Chevaliers de Malte en Bretagne, Nantes, 1902.

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne ; (c) Stéven Lemaître - Lemaître Stéven