Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les croix monumentales et calvaires de Loqueffret

Dossier IA29003745 réalisé en 2008
Aires d'études Parc Naturel Régional d'Armorique
Dénominations croix monumentale, calvaire
Adresse Commune : Loqueffret

La totalité des six croix monumentales et trois calvaires localisés sur le territoire communal ont fait l'objet d'un dossier individuel. La densité est particulièrement élevée autour du bourg. Trois des six croix sont, en fait, des calvaires mutilés. DATATIONS. Chronogrammes relevés : 156 (?) ; 1576 ; 1625 ; 1635 ; 1640 ; 1642 ; 1647 ; 1923. Les périodes représentées vont de la fin du Moyen Age (calvaire de l´église paroissiale) à la limite entre le 19e et le 20e siècle (partie supérieure de la croix du cimetière). Six oeuvres (Bilirit, Poulfoan, église paroissiale, chapelle de la Croix, Couzanet, le Rusquec) figurent sur le cadastre de 1813 ; on observe la disparition d´une croix située au nord de Forc´han. AUTEURS ET COMMANDITAIRES. La croix du Rusquec et le calvaire de Bilirit sont l´oeuvre du sculpteur Roland Doré ou de son atelier établi à Landerneau. Cinq croix ont été érigiées à l'initiative du prêtre Yves Belerit entre 1625 et 1647. Les autres commanditaires sont des familles nobles (seigneurs du Rusquec, de La Marche). MATERIAUX. On observe une utilisation majoritaire de la kersantite pour les parties sculptées (quatre récurrences). Les emmarchements, bases et fûts sont, de manière générale, en granite. TYPOLOGIE ET ICONOGRAPHIE. On peut distinguer trois cas de figures : les croix frustes et sans décor (4 exemples), les croix avec décor sculpté (2 exemples) et les calvaires à personnages (3 exemples). L´iconographie des oeuvres se répartit de la manière suivante : Christ en croix seul (2), Groupe de la Vierge de Pitié (1) ; Passion du Christ (2). SYNTHESE. Loqueffret conserve un corpus de croix et calvaires important par rapport à sa superficie. Deux se détachent par leur qualité : le CALVAIRE DE L´EGLISE PAROISSIALE et le CALVAIRE DE LA CHAPELLE DE LA CROIX. A noter également l´importance des réalisations du prêtre BELERIT.

Période(s) Principale : 15e siècle , (?)
Principale : 3e quart 16e siècle
Principale : 1ère moitié 17e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Décompte des œuvres repérées 9
étudiées 9

Références documentaires

Bibliographie
  • CASTEL, Yves-Pascal. Atlas des croix et calvaires du Finistère. Société archéologique du Finistère, 1980, Quimper.

    p. 163